Bahreïn

S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al Khalifa, Ministre des affaires étrangères

2 Octobre 2015 (70e session)

Bahrain
Statement Summary: 

CHEICK KHALID BIN AHMED BIN MOHAMED AL KHALIFA, Ministre des affaires étrangères du Royaume de Bahreïn, a tout d’abord présenté ses condoléances aux familles des victimes de la bousculade qui a causé des centaines de morts à la Mecque la semaine dernière, ainsi qu’au monde musulman tout entier. Le Royaume frère d’Arabie saoudite déploie tous les efforts pour assurer la sécurité des pèlerins.  Quiconque le nie ignore les responsabilités dont s’acquitte l’Arabie saoudite.  C’est pourquoi le Bahreïn déplore les allégations exprimées devant l’Assemblée par le Président iranien, M. Hassan Rohani, et rejette les tentatives d’affaiblir les efforts entrepris, a-t-il dit.

Le Ministre a ensuite déclaré que son pays avait fait d’énormes progrès en matière de développement durable, alors que l’Assemblée générale vient d’adopter le Programme de développement pour l’après-2015.  Bahreïn a ainsi obtenu de remarquables résultats dans les domaines de l’éducation, de l’autonomisation de la jeunesse, de la lutte contre la pauvreté, l’illettrisme et pour la promotion du concept de droits de l’homme.  Avec un taux de croissance moyen de 5% par an ces cinq dernières années, Bahreïn a répondu aux  aspirations de son peuple. Le monde a pu témoigner de ces progrès en décernant à Bahreïn le prix 2015 du développement durable, a-t-il encore assuré.  

Le Ministre a ensuite partagé le consensus selon lequel tous les objectifs de Nations Unies n’avaient pas été atteints, en particulier au Moyen-Orient.  Cette région, a-t-il regretté, connaît encore des guerres, des conflits, l’occupation, ou l’ingérence de puissances étrangères qui agissent en violation de la souveraineté des États, en exploitant et finançant les activités de groupes terroristes armés dans le but de détruire ou de modifier les identités nationales et culturelles.  Parmi ces pays qui violent le principe de non-ingérence et de bon voisinage, il a cité l’Iran qui, a-t-il dit, par le biais de groupes terroristes, porte atteinte à la souveraineté de Bahreïn.  Il y a deux jours, les autorités du Bahreïn ont découvert la cache et une fabrique de bombes de l’un de ces groupes, situées dans un quartier densément peuplé.  À de nombreuses occasions, Bahreïn a appelé l’Iran à entretenir de meilleures relations de bon voisinage, a-t-il dit, en ajoutant que la paix et la sécurité dans la région en dépendait. 

Le Ministre des affaires étrangères a aussi indiqué qu’avec les autres pays du Conseil de coopération du Golfe, Bahreïn apportait un soutien au peuple du Yémen, qui se bat contre les groupes armés soutenus par l’Iran. La confrontation militaire est inévitable, a-t-il prévenu, avant de préciser que son pays se tenait aux côtés du peuple du Yémen et de ses aspirations. Il est regrettable que de nombreux pays nourrissent des groupes terroristes dans le but d’étendre leur sectarisme religieux et mettre en œuvre leur agenda politique et contrôler des pays.

M. Al Khalifa a en outre condamné l’occupation de la mosquée Al-Aqsa par les autorités israéliennes, en soulignant que cette occupation illégale risquait d’exacerber les tensions et la haine dans la région.  Bahreïn se réjouit que le drapeau de l’État de Palestine flotte au Siège de l’Organisation des Nations Unies.  C’est un premier pas vers la reconnaissance complète de ce pays en tant que membre à part entière des Nations Unies, a-t-il estimé. 

Tout en se réjouissant de l’accord sur le nucléaire iranien, Bahreïn reste convaincu que cet accord ne règle pas tous les problèmes et n’élimine pas toutes les tensions dans la région.  L’Iran continue de représenter une menace pour les pays de la région, avec son soutien aux groupes terroristes armés et par son ingérence permanente dans les affaires intérieures des autres.  L’Iran continue par exemple d’occuper trois îles appartenant aux Émirats arabes unis, en l’occurrence les îles d’Abu Moussa, de Grande et de Petite Tunb, a averti le Ministre des affaires étrangères.  C’est pour cette raison que le Bahreïn reste en faveur d’une zone exempte d’armes nucléaires dans la région, incluant y compris Israël.  Bahreïn appuie par ailleurs les autorités de l’Égypte et se félicite de la construction du nouveau canal de Suez.  Bahreïn appuie en outre l’intégrité territoriale du Maroc concernant le Sahara occidental ainsi que l’initiative de paix marocaine sur le sujet. 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al-Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohamed Al Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al-Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al-Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sheikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohammed Al Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sheikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohammed Al Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.M. M. Hamad bin Issa Al Khalifa
    Roi
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohamed Alkhalifa
    Ministre des affaires étrangères