Éthiopie

S.E. M. Hailemariam Dessalegn, Premier Ministre

28 septembre 2015 (70e session)

Ethiopia
Statement Summary: 

M. HAILEMARIAM DESALEGN, Premier Ministre de l’Éthiopie, a estimé que les adoptions, à quelques mois d’intervalle, du Programme d’action d’Addis-Abeba issu de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement, et des objectifs de développement durable, témoignent d’un véritable tournant dans l’histoire des Nations Unies.  Prenant note de la « volonté politique » à l’œuvre sur le plan multilatéral, le Chef de gouvernement s’est déclaré confiant qu’un accord contraignant sur le climat serait adopté à la Conférence des États Parties à la Convention-cadre qui se tiendra en décembre à Paris.  Insistant sur les contributions régulières de son pays aux buts et objectifs de la Charte de l’ONU, M. Desalegn s’est dit heureux de noter que l’Éthiopie est désormais le second plus important contributeur aux opérations de maintien de la paix.   

Parcourant les 70 années d’existence de l’ONU, le Premier Ministre a prévenu que ce qui a été fait jusqu’ici est très loin des défis « herculéens » qu’il reste à relever et des nombreuses lacunes de l’ONU qu’il faudra combler.  Une chose est sûre, a-t-il concédé, le monde ne peut se permettre de vivre sans les Nations Unies.  Mais les pères fondateurs n’avaient pas prévu la menace du terrorisme et de l’extrémisme violent ni les conséquences dévastatrices des changements climatiques et d’autres défis émergents de notre temps.  La nécessité de réformer l’ensemble du système des Nations Unies est reconnue depuis longtemps.  Il est essentiel de faire en sorte que l’ONU, en particulier le Conseil de sécurité, se mette à la hauteur des objectifs « historiques » de développement durable.  Le Premier Ministre a plaidé pour une pleine représentation de l’Afrique dans les organes décisionnels de l’ONU, y compris le Conseil de sécurité, comme le prévoient le Consensus d’Ezulwini et la Déclaration de Syrte. 

L’Éthiopie, a conclu le Premier Ministre, s’est engagée dans une voie ambitieuse avec pour objectif de devenir un pays à revenu intermédiaire d’ici à 2023.  Nous avons aussi l’intention, a-t-il ajouté, de parvenir à une croissance neutre en carbone en privilégiant une économie verte résiliente, telle qu’inscrite dans notre plan de développement national.  Encourageants, les résultats obtenus en ce sens au cours des cinq dernières années ont poussé le Gouvernement à en faire davantage et à adopter un second plan de croissance et de transformation qui sera mis en œuvre prochainement, a annoncé M. Desalegn.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Workineh Gebeyehu Negewo
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Hailemariam Desalegn
    Premier Ministre
  • S.E. M. Hailemariam Dessalegn
    Premier Ministre
  • S.E. M. Hailemariam DESSALEGN
    Premier Ministre
  • S.E. M. Hailemariam Dessalegn
    Premier Ministre
  • S.E. M. Hailemariam Desalegn
    Premier Ministre
  • S.E. M. Hailemariam Desalegn
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Seyoum Mesfin
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Seyoum Mesfin
    Ministre des affaires étrangères