Tadjikistan

S.E. M. Qohir RASULZODA, Premier Ministre

25 septembre 2014 (69e session)

S.E. M.Qohir RASULZODA

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. QOHIR RASULZODA, Premier Ministre du Tadjikistan, a estimé que le programme de développement pour l’après-2015 devait s’inscrire dans le prolongement des Objectifs du Millénaire de développement (OMD) avec comme priorité l’élimination de la pauvreté et des inégalités.  Ce nouvel ordre du jour doit également intégrer les trois composantes du développement durable tout en tenant compte des principes de Rio+20 et des spécificités nationales. 

Le Forum politique de haut niveau sur le développement durable est, selon lui, capable de proposer une plateforme efficace et universelle pour la mise en œuvre du programme d’action du développement durable.  Il espère que ce Forum deviendra un relais important du dialogue en cours et des examens des objectifs de développement durable.  Le financement de ces objectifs est un autre aspect crucial à ne pas négliger.  Il préconise, à cet effet, de nouveaux partenariats mondiaux et souligne le rôle significatif que les commissions d’experts intergouvernementaux pourraient jouer en vue de créer un mécanisme onusien de promotion du développement durable et de transfert de technologies. 

Le Tadjikistan a déployé des moyens considérables pour réaliser les OMD, ce qui lui a permis de significativement réduire la pauvreté.  En tant que pays pilote de l’ONU, le Tadjikistan s’apprête à faire un examen de la mise en œuvre des OMD en 2015 et se dit prêt à étroitement collaborer avec les agences et programmes de l’ONU dans ce contexte.  Le Premier Ministre a proposé qu’un examen similaire soit fait à l’échelle mondiale pour évaluer la mise en œuvre de la Décennie internationale d’action 2005-2015 sous le thème « L’eau, source de vie » et de développer ensemble des recommandations spécifiques pour renforcer et reconduire cette action.

L’accès aux nouvelles sources d’énergie est également un facteur déterminant pour le développement durable, a souligné le Premier Ministre, ajoutant que son pays était en train de développer son potentiel énergétique avec un accent particulier mis sur les énergies renouvelables, dont notamment des stations hydroélectriques.  Le Tadjikistan soutient la réunion, du 3 au 5 novembre 2014 à Vienne, de la Conférence d’examen de la mise en œuvre du Programme d’action d’Almaty.  Le nouveau programme d’action devrait apporter aux pays les moins avancés sans littoral de nouvelles opportunités pour leur future intégration dans l’économie mondiale, a estimé le Premier Ministre.

Il a également abordé le problème de la lutte contre le trafic illicite de drogues et de leur production, domaine dans lequel son pays a acquis une expérience significative.  Fort de cette expérience, il s’apprête à organiser une conférence régionale sur cette question qui aura lieu à Douchanbé en 2015, un an avant la session spéciale de l’Assemblée générale de l’ONU sur la drogue.  Le Tadjikistan compte sur le soutien des Nations Unies, des États intéressés ainsi que des organisations internationales pour cette conférence. 

Abordant la situation en Afghanistan, le Premier Ministre a plaidé pour que ce pays soit inclus dans le processus régional de coopération en vue de faciliter le succès des efforts actuellement en cours de la communauté internationale. 


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Emomali Rahmon
    Président
  • S.E. M. Sirodjidin Aslov
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Emomali Rahmon
    Président
  • S.E. M. Oqil Oqilov
    Premier Ministre
  • S.E. M. Hamrokhon Zafiri
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Hamrokhon Zarifi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Emomali Rahmon
    Président
  • S.E. M. Emomali Rahmon
    Président