Grenade

S.E. M. Nickolas Steele, Ministre des affaires étrangères

29 septembre 2014 (69e session)

Grenada
Résumé de la déclaration: 

M. NICKOLAS STEELE, Ministre des affaires étrangères et du commerce international de la Grenade, a invité la communauté internationale à réfléchir aux moyens à mettre en place pour lutter contre les nouveaux ennemis de la paix.  Des ennemis « sinistres, qui évoluent dans le cyberespace, lieu de violence et de haine » et de diffusion d’images toujours plus choquantes.  Pour M. Steele, chaque nouvelle escalade de la violence terroriste fait naître en nous un sentiment d’horreur d’autant plus grand que nous sommes impuissants à empêcher les actes odieux commis notamment par l’État islamique en Iraq et au Levant.  Il a ainsi plaidé pour une action collective visant à empêcher que les autoroutes de l’information au XXIe siècle ne facilitent la circulation virale des menaces transnationales. 

M. Steele a ensuite cité l’ouvrage à succès de l’économiste français Thomas Piketty, Le capitalisme au XXIe siècle, qui décrit, chiffres à l’appui, les causes profondes du creusement grandissant des inégalités sociales.  « Les riches deviennent plus riches, et plus vite », a-t-il noté, ajoutant que pour réduire les inégalités, seule la redistribution des richesses mais aussi du savoir était efficace.  C’est pourquoi, a-t-il  demandé à l’ONU de promouvoir activement une politique globale propice à la croissance durable et au partage des connaissances.  « Nous avons besoin d’un Plan-cadre d’information afin de faire face intelligemment aux défis du XXIe siècle », a-t-il encore dit.  Le Ministre des affaires étrangères de la Grenade a également attiré l’attention sur la nécessité d’investir dans la sécurité des citoyens et leur accès égal à la justice et au marché de l’emploi, autant de moyens, a-t-il jugé, de réduire partout et durablement la violence.

Sur les conséquences économiques des catastrophes naturelles liées aux changements climatiques, M. Steele a fait observer que celles-ci impactaient le PIB des petites îles comme la Grenade à hauteur de 10 à 50%.  « En comparaison, l’ouragan Sandy a coûté près de 70 milliards de dollars à l’économie américaine, soit moins d’1% du PIB du pays », a-t-il précisé.  Assurant que les pays comme le sien doivent avoir accès aux prêts à taux réduits, il a affirmé qu’une économie solide adossée à une gestion efficace des risques leur permettrait d’être pleinement résilients et à redresser leurs finances. 

Le Ministre grenadien a rendu un hommage appuyé à Cuba « qui envoie gratuitement ses ingénieurs, ses professeurs et ses docteurs dans les pays de la région pour y améliorer les conditions de vie des populations ».  « N’est-il pas temps de reconnaître les contributions de Cuba à la communauté internationale?  N’est-il pas temps, à cette aune, de mettre fin à l’embargo qui frappe ce pays », a-t-il demandé avec gravité.  

Enfin, il a donné rendez-vous aux États Membres qui se réuniront, en janvier 2015 à la Grenade, pour le lancement de l’Initiative globale pour la croissance bleue et la sécurité alimentaire.


Source

Déclaration

Vidéo

Pour changer de langue, veuillez ouvrir la vidéo en grand et cliquer sur les notes de musique en bas de l'écran.


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Dickon Mitchell
    Premier Ministre
  • S.E. M. Peter David
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Elvin Nimrod
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Elvin Nimrod
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Clarice Modeste-Curwen
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Nickolas Steele
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Dessima Williams
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Tillman Thomas
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tillman Thomas
    Premier Ministre
  • S.E. M. Peter David
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international