Barbade

S.E. Mme Maxine Pamela Ometa McClean, Ministre des affaires étrangères

30 septembre 2014 (69e session)

Barbados
Statement Summary: 

Mme MAXINE PAMELA OMETA MCCLEAN, Ministre des affaires étrangères et du commerce extérieur de la Barbade, a estimé que les 17 objectifs et cibles proposés par le Groupe de travail à composition non limitée sur les objectifs de développement durable doivent servir de base pour l’élaboration du programme de développement pour l’après-2015, afin, a-t-elle souligné, de pouvoir créer un programme véritablement transformateur.  La Ministre a également voulu que celui-ci réponde en priorité aux vulnérabilités et aux défis uniques et propres aux petits États insulaires en développement (PEID) avec pour objectif de renforcer leur résilience.  Le programme de l’après-2015, a-t-elle ajouté, doit également prendre en considération la situation de pays comme la Barbade qui sont à la fois des PEID et des pays à revenu intermédiaire lourdement endettés.

 

Mme McClean a expliqué que son pays continue de subir les conséquences de la crise économique.  Les exportations sont en baisse, les pressions financières et fiscales pèsent sur les dépenses publiques et le service de la dette sape les progrès réalisés en matière de développement durable.  Elle a souligné que le PIB ne peut pas servir de critère unique pour accéder à des financements concessionnels.  Les vulnérabilités sociales, économiques et environnementales de nos pays doivent être prises en considération, a-t-elle souligné, et de nouvelles approches doivent être définies pour aider les pays à revenu intermédiaire qui ne bénéficient plus de l’accès à des ressources concessionnelles.  La Ministre a également voulu que le document final de la Conférence internationale sur le financement du développement, qui doit se tenir à Addis-Abeba, au mois de juillet prochain, accorde une place aux besoins spécifiques de PEID et des pays à revenu intermédiaire.

 

Poursuivant, Mme McClean a parlé de l’initiative pour l’économie verte qui a été mise en place par la Barbade et qui met l’accent sur la protection des ressources naturelles, le développement humain et l’élaboration de stratégies d’exportation.  Elle a averti que les efforts déployés par son pays en la matière seront mis à mal à moins d’une action urgente et immédiate de la part de la communauté internationale pour répondre au problème des changements climatiques. Elle a réclamé un accord juridiquement contraignant en la matière à Paris, en 2015.  La Ministre a aussi souligné que la question des moyens de mise en œuvre doit figurer au cœur du nouveau programme de développement.  Elle a appelé à des partenariats durables afin de fournir des sources de financement adéquats, de faciliter l’accès équitable aux marchés et d’appuyer le transfert de technologies et le renforcement des capacités.

 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Mia Amor Mottley
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Maxine Pamela Ometa McClean
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. Mme Maxine Pamela Ometa McClean
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Freundel Stuart
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Maxine Pamela Ometa McClean
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Maxine Pamela Ometa McClean
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Freundel Stuart
    Premier Ministre
  • S.E. M. Maxine Pamela Ometa McClean
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. Mme Maxine Pamela Ometa McClean
    Ministre des affaires étrangères