Allemagne

S.E. M. Frank-Walter Steinmeier, Ministre des affaires étrangères

27 septembre 2014 (69e session)

Germany
Statement Summary: 

M. FRANK-WALTER STEINMEIER, Ministre des affaires étrangères de l’Allemagne, a plaidé de manière vibrante en faveur d’un multilatéralisme au sein des Nations Unies mais aussi en dehors de cette enceinte, grâce à des initiatives unilatérales fondées sur la solidarité.  Ainsi, a-t-il annoncé, son pays organisera le mois prochain une Conférence à Berlin sur l’assistance humanitaire aux réfugiés syriens.  Mais seule l’ONU peut fournir le fondement de toute action de cet ordre, qui est le droit international, « auquel nous devons toujours revenir ».

Abordant le conflit qui sévit en Ukraine, il a jugé qu’il s’agissait de tout sauf d’un conflit régional.  « C’est en effet un conflit dans le cadre duquel un pays, mais pas n’importe lequel –un membre permanent du Conseil de sécurité– a modifié unilatéralement les frontières de l’Europe en annexant une région tout entière », a-t-il dénoncé.  En aucun cas, nous ne pouvons tolérer que le droit international soit bafoué que les clivages entre Est et Ouest émergent à nouveau, a tranché le Ministre.  Quelques semaines après avoir évité une confrontation militaire directe, nous devons maintenant œuvrer à la recherche d’un cessez-le-feu et, à terme, à une solution politique au conflit.  « Le monde, a-t-il dit, ne doit pas retomber dans les divisions qui l’ont affaibli pendant des décennies. » 

En cette époque hantée par « de vieux fantômes et de nouveaux démons », comme celui du terrorisme qui se réclame d’une vision déformée de l’islam, nous devons poursuivre deux voies simultanément: œuvrer à la recherche de solutions politiques en Ukraine, au Moyen-Orient et en Syrie, et relever les grands défis du XXIe  siècle.  La lutte contre le changement climatique, l’avènement d’un Internet plus sûr et respectueux des libertés individuelles et des données privées et un programme de développement pour l’après-2015 qui soit véritablement ambitieux, a précisé le Chef de la diplomatie allemande.

Avec sa reconversion vers les énergies renouvelables, l’Allemagne a ouvert une voie qui n’est pas forcément facile d’accès mais c’est celle que nous devons emprunter collectivement si nous voulons préserver nos ressources naturelles.  Mais pour cela, la première étape, c’est de constamment renforcer les Nations Unies, y compris son Conseil de sécurité, pour la rendre toujours plus pertinente dans le monde complexe d’aujourd’hui, a prévenu en conclusion le Ministre.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Heiko Maas
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sigmar Gabriel
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Frank-Walter Steinmeier
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Frank-Walter Steinmeier
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Guido Westerwelle
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Guido Westerwelle
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Guido Westerwelle
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Guido Westerwelle
    Vice-chancellier
  • S.E. M. Thomas Matussek
    Président