Tchad

S.E. M. Idriss Deby Itno, Président

25 septembre 2013 (68e session)

Chad
Statement Summary: 

M. IDRISS DEBY ITNO, Président du Tchad, a indiqué que, tirant les leçons des insuffisances dans la conception et la mise en œuvre des OMD, l’Afrique envisageait de se doter d’un agenda pour le développement de l’après-2015 à même de répondre à ses attentes et demande à la communauté internationale de la soutenir.  Aux défis du développement, a dit le Président, s’ajoutent d’autres défis sécuritaires dont les nouveaux foyers de tension et les guerres qui apparaissent un peu partout sur le continent.  Le Président a aussi mentionné le défi du terrorisme qu’il faut combattre avec la dernière énergie pour freiner son expansion et l’éradiquer définitivement. 

Le Tchad, a-t-il poursuivi, a fait le choix stratégique d’apporter sa modeste contribution à l’établissement de la sécurité, de la paix et de la stabilité partout où cela est nécessaire.  C’est la motivation essentielle de sa candidature à un siège non permanent au Conseil de sécurité pour la période 2014-2015, a souligné le Président, en rappelant que son pays, qui participe déjà à d’autres opérations de maintien de la paix, va engager environ 1 800 soldats dans la nouvelle Force des Nations Unies au Mali.  S’agissant de la République centrafricaine, le Président a dit attendre du Conseil de sécurité, l’adoption d’une résolution ferme qui prévoit des modalités d’appui logistique et financier à la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA).  Il a aussi plaidé en faveur d’une poursuite énergique de l’assistance de la communauté internationale aux réfugiés et déplacés du Darfour que les tensions politiques et ethniques continuent de jeter sur les chemins de l’errance. 

Le Président s’est dit convaincu que la solution de toutes les crises africaines qu’il a passées en revue ne saurait être militaire.  Une solution durable, s’est-il expliqué, passe nécessairement par une lutte constante contre la pauvreté, la marginalisation et le chômage des jeunes.  Elle exige aussi l’instauration d’un dialogue constructif entre les forces vives de la nation d’une part, et entre les différentes cultures et religions, d’autre part.

Sur le plan national, a affirmé le Président, le Tchad a définitivement tourné la page douloureuse des guerres et des divisions et se consacre désormais à son développement, en exploitant ses ressources minières et énergétiques, à travers des stratégies audacieuses.  Le Plan national du développement fera bientôt l’objet d’une table ronde sur son financement et sa mise en œuvre.  Au niveau politique, le pays a mis en place le cadre permanent du dialogue politique regroupant majorité et opposition et dont l’une des compétences est la création des structures pour l’organisation des élections.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Mahamat Zene Cherif
    Ministre des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration régionale
  • S.E. M. Hissein Brahim Taha
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Idriss Déby Itno
    Président
  • S.E. M. Moussa Faki Mahamat
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Idriss Déby Itno
    Président
  • S.E. M. Moussa Faki Mahamat
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Idriss Déby Itno
    Président
  • S.E. M. Moussa Faki Mahamat
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Moussa Faki Mahamat
    Ministre des affaires étrangères