Sainte-Lucie

S.E. M. Alva Romanus Baptiste, Ministre des relations extérieures

30 septembre 2013 (68e session)

Statement Summary: 

M. ALVA ROMANUSBAPTISTE, Ministre des affaires étrangères de Sainte-Lucie, a réaffirmé l’appui de son pays à l’inclusion de Cuba dans toutes les organisations régionales auxquelles elle envisage d’adhérer.  Il a précisé que Sainte-Lucie et d’autres États des Caraïbes et du reste du monde s’étaient engagés dans des consultations sur les objectifs de développement de l’après-2015 avec le soutien du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).  Il a précisé que 20 consultations nationales avaient permis de mettre l’accent sur les sérieuses vulnérabilités des petits États insulaires des Caraïbes, du Pacifique et de l’Afrique.  Il a jugé indispensable que les objectifs de l’après-2015 prennent en compte les préoccupations des petits États insulaires comme l’augmentation du niveau de la mer, les maladies non contagieuses et les conséquences des catastrophes causées par l’activité humaine.  « Nous sommes particulièrement inquiets des causes des changements climatiques, ainsi que des conséquences de notre dépendance aux combustibles fossiles sur notre dette », a ajouté M. Baptiste.  Il a souligné qu’il était urgent d’inverser les conséquences des changements climatiques avant que ces conséquences ne détruisent les petits États insulaires en développement. 

Par ailleurs, M. Baptiste a appelé à la création d’un Fonds pour l’adaptation pour aider les petits États insulaires en développement à commencer l’édification d’infrastructures capables de protéger ces pays insulaires contre la montée du niveau de la mer et d’autres catastrophes naturelles.  Au-delà de ses engagements au sein de l’Union des nations de l’Amérique du Sud (UNASUR) et de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC), Sainte-Lucie a également rejoint l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA) dans le souci de s’assurer que les plus petits membres de cette zone géopolitique disposent de tous les moyens de promouvoir leur croissance économique et de réduire les inégalités économiques résultant de leur petiote taille.

En outre, le Ministre a mis l’accent sur la décision que les chefs d’État et de gouvernement des États des Caraïbes ont prise en juillet dernier, lors du Sommet de la CARICOM à Trinité-et-Tobago, de demander collectivement réparation pour les dommages subis lors de la période de traite transatlantique des esclaves.  Les pays de la région, a-t-il précisé, sont parvenus à un accord sur la création d’une Commission des réparations chargée de mettre en œuvre cet objectif.  Ils entendent également localiser, en collaboration avec les États d’Afrique concernés, les origines géographiques de leurs ancêtres, a-t-il ajouté avant de conclure.


Source

Déclaration

Vidéo


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Allen Michael Chastanet
    Premier Ministre
  • S.E. M. Allen Michael Chastanet
    Premier Ministre
  • S.E. M. Allen Michael Chastanet
    Premier Ministre
  • S.E. M. Alva Romanus Baptiste
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. Alva Romanus Baptiste
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Kenny Davis Anthony
    Premier Ministre
  • S.E. M. Donatus Keith St. Aimee
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Stephenson King
    Premier Ministre
  • S.E. M. Rufus George Bousquet
    Ministre des relations extérieures