Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord

S.E. M. Nicholas Clegg, Deputy, Premier Ministre

27 septembre 2013 (68e session)

Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord
Statement Summary: 

M. NICK CLEGG, Vice-Premier Ministre du Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord, a déclaré que le monde est aujourd’hui divisé entre « des sociétés ouvertes et des sociétés fermées ».  Les premières ont choisi « la démocratie, la liberté, l’engagement et la responsabilité », tandis que les secondes « suppriment la liberté de leurs citoyens, cachent leurs actions et se retirent de la vie internationale », a estimé M. Clegg.  Il a tenu à souligner « la résilience des sociétés ouvertes, dont les détracteurs ont tiré la mauvaise conclusion », a-t-il indiqué « concernant certains évènements récents ». 

La vraie leçon de ces cinq dernières années est la résilience des sociétés ouvertes et le besoin accru de coopération internationale.  La crise de la dette a été gérée grâce à cette coopération entre nations, a-t-il dit en exemple.  En Europe, la stabilité a été maintenue en temps de turbulence et les citoyens ont pu exprimer pacifiquement leurs frustrations à travers les urnes.  « Si les événements récents ont révélé la faiblesse de certaines économies européennes, ils ont aussi montré la capacité d’adaptation et d’évolution des sociétés ouvertes.  Ces sociétés n’ont pas peur du changement, et l’ouverture à la réforme est essentielle pour la stabilité et la réussite en ce XXIe siècle », a dit M. Clegg.  Les gouvernements qui l’ignorent mènent une bataille perdue d’avance, a-t-il dit.

 

La démocratie n’a pas échoué en Égypte, c’est un seul processus électoral qui a échoué, a-t-il estimé à propos de ce pays.  Mais a-t-il poursuivi, l’Égypte doit maintenant retourner sur la voie d’une démocratie inclusive.  En Libye, le Congrès général national prépare les élections de 2014, tandis que le Maroc a une nouvelle Constitution et, pour la première fois, un Premier Ministre élu par le Parlement.  Le Yémen a choisi la réconciliation, le dialogue et la démocratie contre la violence.  La Tunisie est prise dans la construction d’une nouvelle démocratie et dans la recherche de la croissance économique en faisant des progrès vers une nouvelle constitution et la tenue d’élections en 2014, a dit le Vice-Premier Ministre.  M. Clegg a reconnu que le chemin de la démocratie reste difficile mais que la direction en est fixée.  Partout, les peuples se dressent contre la discrimination et pour l’égalité, contre l’oppression et pour la liberté, a dit Nick Clegg. 

Le Royaume-Uni est du côté de ceux qui appuient la liberté politique et l’autonomisation économique, a annoncé le Vice-Premier Ministre.  Nous aidons, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, tous ceux qui mettent en place les bases de la démocratie.  Le Royaume-Uni forme des Libyens à superviser des élections crédibles ou appuie la presse libre au Maroc par la formation des journalistes.  En Syrie, la priorité est le règlement politique de la crise, a-t-il dit, tout en estimant que « l’opposition modérée est le représentant légitime du peuple syrien ».  S’agissant du problème des armes chimiques dans ce pays, M. Clegg a dit que « le régime syrien a commis un crime de guerre, selon le droit international humanitaire, le 21 août en lançant une attaque chimique contre son peuple ».  La communauté internationale doit réagir et c’est pourquoi, le Royaume-Uni espère que « le Conseil de sécurité adoptera aujourd’hui une résolution contenant une obligation juridique contraignante pour le régime syrien de se débarrasser et de détruire son arsenal d’armes chimiques ».  En outre, le Royaume-Uni donnera 160 millions de dollars d’aide humanitaire pour l’aide au peuple syrien.  Ceci portera à 800 millions de dollars la contribution totale de notre pays. 

 

M. Clegg a également félicité les propos du Président de l’Iran qui « a voulu un engagement constructif avec le reste du monde », notamment en ce qui concerne les négociations sur le nucléaire iranien.  Celles-ci redémarreront en octobre, a noté le Vice-Premier Ministre.  Le Royaume-Uni s’attend aussi à une approche plus constructive de la part de l’Iran afin d’aider à résoudre la crise en Syrie.  Par ailleurs, la seule chose qui serait fondamentale pour une transformation positive du Moyen-Orient est la solution à deux États pour mettre fin au conflit israélo-palestinien, a déclaré M. Clegg.  Concernant l’Afghanistan, il a estimé que le moment actuel est crucial pour ce pays qui se prépare pour les élections prévues en 2014.  Ces élections devront être crédibles, transparentes et inclusives, a-t-il souhaité. 

Au plan du développement économique, M. Clegg a dit que le Royaume-Uni a consacré 0,7% de son PIB à l’aide publique au développement.  Lundi dernier, il a octroyé 1,6 milliard de dollars pour la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.  Au G-20, le Royaume-Uni s’est engagé à résister aux mesures protectionnistes dans les deux prochaines années pour que le commerce mondial reste libre et ouvert.  Concernant les changements climatiques, le Royaume-Uni continuera à réduire ses émissions de gaz à effet de serre et donnera plus de 6 milliards de dollars pour aider les pays en développement à faire de même et à s’adapter aux changements environnementaux, a promis le Vice-Premier Ministre.  Avant de terminer, M. Clegg a déclaré que le Conseil de sécurité « doit être réformé », et a dit que son pays soutient l’octroi de sièges de membres permanents au Brésil, à l’Inde, à l’Allemagne, et au Japon.    


Source

Déclaration

Vidéo


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes