Roumanie

S.E. M. Titus Corlătean, Ministre des affaires étrangères

28 septembre 2013 (68e session)

Statement Summary: 

M. TITUS CORLĂȚEAN, Ministre des affaires étrangères de la Roumanie, a axé son intervention sur les évolutions positives récentes dans les activités des Nations Unies, notamment les efforts de la communauté internationale au Mali où les résultats obtenus jusqu’à présent sont encourageants.  En tant que membre de l’Union européenne, la Roumanie salue l’adoption de la résolution du Conseil de sécurité sur la Mission au Mali, a dit le Ministre, en rappelant que son pays a déployé 10 experts militaires dans la mission de formation de l’Union européenne.  Le Ministre a également salué l’adoption du Traité sur le commerce des armes, et a encouragé tous les efforts pour qu’il entre en vigueur au plus tôt.  La Roumanie a d’ailleurs lancé son processus de ratification.

La Roumanie est également solidaire de toutes les initiatives visant à obtenir une paix durable au Moyen-Orient, dont la mise en œuvre complète de la Feuille de route du Quatuor.  Elle se félicite de la reprise des pourparlers directs israélo-palestiniens qui a été facilitée par les États-Unis.  En tant que membre du Groupe de haut niveau sur les objectifs de développement durable, la Roumanie, qui partage un siège avec la Pologne, estime que le nouveau cadre de développement pour l’après-2015 doit renforcer l’engagement de la communauté internationale à éliminer la pauvreté et à assurer le développement durable. 

 

La Roumanie, a dit le Ministre, a mis en place un Groupe de travail ministériel ad hoc pour définir sa vision nationale sur ces objectifs qu’elle défendra au sein de ce Groupe.  Pour le Ministre, ces objectifs doivent être universels et applicables à tous les États.  Ils doivent être assortis de propositions claires s’agissant des actions et mécanismes innovants à adopter pour pouvoir mesurer les progrès.  Le Ministre a salué la mise en place du Comité intergouvernemental chargé d’analyser les options de financement du développement durable.

Il a également rendu hommage à l’action des Nations Unies dans le domaine humanitaire compte tenu de la demande internationale croissante.  La Roumanie contribue à ces efforts par le biais de son Centre de transit d’urgence de Timisoara qui accueille des personnes qui ont urgemment besoin de protection internationale.  Des structures similaires ont été répliquées dans d’autres régions, a précisé le Ministre.

 

Dans le contexte de la crise syrienne, il a espéré que les Syriens sauront saisir l’occasion qui leur est ouverte par la résolution du Conseil de sécurité adoptée hier.  Il a aussi estimé que l’entretien téléphonique d’hier entre le Président Obama et le Président Rouhani représente une percée majeure qui donne l’espoir de voir le programme nucléaire iranien devenir plus transparent et uniquement axé sur la production d’énergie nucléaire.

Le Ministre a toutefois demandé à la communauté internationale de ne pas perdre de vue les conflits de la région de la mer Noire comme ceux du Nagorny-Karabakh, de l’Abkhazie et de l’Ossétie ou encore de la région de Transnistrie.


Source

Déclaration

Vidéo


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Klaus Werner Iohannis
    Président
  • S.E. M. Klaus Werner Iohannis
    Président
  • S.E. M. Dacian Julien Cioloș
    Premier Ministre
  • S.E. M. Klaus Werner Iohannis
    Président
  • S.E. M. Victor-Viorel PONTA
    Premier Ministre
  • S.E. M. Titus Corlatean
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Romulus Doru Costea
    Secrétaire aux Affaires étrangères
  • S.E. M. Emil Boc
    Premier Ministre
  • S.E. M. Cristian Diaconescu
    Ministre des affaires étrangères