République tchèque

S.E. M. Jiří Rusnok, Premier Ministre

27 septembre 2013 (68e session)

S.E. M.Jiří Rusnok

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. JIŘÍ RUSNOK, Premier Ministre de la République tchèque, a déclaré que son pays, qui a longtemps connu l’absence de démocratie, était prêt à partager son expérience d’un processus de transition démocratique, ainsi qu’à offrir son aide, ses ressources et son savoir-faire à d’autres pays qui se trouvent actuellement dans cette phase.  Cette année, a-t-il dit, marque un tournant pour les économies européennes. 

L’économie tchèque est très dépendante du commerce international, a-t-il expliqué, estimant qu’un marché libre et équitable constituait l’un des meilleurs outils pour améliorer la situation économique mondiale.  L’approche multilatérale des questions commerciales devrait être revitalisée et la coopération au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) renforcée, a préconisé M. Rusnok.

 

Au sujet de la Syrie, le Premier Ministre tchèque a assuré que le conflit n’avait pas de solution militaire, seul un règlement politiquement négocié pouvant ramener la paix dans le pays.  La République tchèque, a-t-il ajouté, appelle toutes les parties, en particulier le Gouvernement syrien, à mettre en œuvre pleinement le Communiqué de Genève de 2012.

Par ailleurs, M. Rusnok a observé que le futur programme de développement pour l’après-2015 devrait s’appuyer sur les succès des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et rassembler divers acteurs du développement.  Il a plaidé en faveur du cadre général de développement pour l’après-2015, qui lie l’élimination de la pauvreté dans toutes ses dimensions et la promotion du développement durable.


Source

Déclaration

Vidéo


Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Sessions précédentes