Monténégro

S.E. M. Milo Dukanović, Premier Ministre

27 septembre 2013 (68e session)

Statement Summary: 

M. MILO DJUKANOVIĆ, Premier Ministre du Monténégro, a souligné l’importance croissante du rôle des Nations Unies dans la poursuite des OMD.  Il a souhaité que l’éradication de la pauvreté et les autres objectifs non encore atteints restent au cœur du programme de développement pour l’après-2015.  Le Monténégro travaille activement pour réaliser les OMD et est près d’y arriver, a-t-il dit.  Le Monténégro est aussi membre du groupe à composition non limitée sur les objectifs de développement durable. 

Les trois piliers du développement durable au Monténégro sont la croissance intelligente, la croissance durable et la croissance inclusive, a poursuivi le Premier Ministre qui a mentionné la création d’un centre pour le développement durable devant faire partie d’un réseau de centres de ce type.  Il a aussi assuré que son pays était impliqué dans le dossier de la lutte contre les changements climatiques, cherchant activement à adopter d’ici à 2015 un accord complet et juridiquement contraignant qui s’appliquerait à tous les pays.  Il a appelé tous les États, et en particulier les plus grandes économies mondiales, à accroître leurs efforts dans ce sens et en faveur de l’atténuation de l’impact des changements climatiques.

Abordant la question de la paix et de la sécurité internationales, le Premier Ministre monténégrin a déploré la crise en Syrie.  Il a condamné en particulier l’utilisation d’armes chimiques et demandé que les responsables de ces attaques soient traduits en justice.  Nous croyons qu’une solution politique et une transition démocratique en Syrie constituent la seule voie pour mettre fin à cette tragédie, a-t-il dit.

La crise syrienne met en exergue l’importance des mesures préventives et de la médiation, a observé M. Djukanović, tout en indiquant que son pays soutient le concept de responsabilité de protéger.  Il s’est aussi réjoui de la reprise des négociations israélo-palestiniennes.  Il a d’autre part indiqué que le Monténégro souhaitait obtenir un siège de membre non permanent au Conseil de sécurité pour la période 2026-2027. 

Après avoir condamné toutes les formes de violence, spécialement celles commises contre les femmes et les enfants en période de conflit, le Premier Ministre monténégrin a salué l’adoption du Traité sur le commerce des armes.  Il a aussi plaidé en faveur de l’intégration des droits de l’homme dans tous les aspects de la mission des Nations Unies.  Le Monténégro est membre du Conseil des droits de l’homme, a-t-il rappelé, expliquant aussi ce que fait son pays au plan national dans ce domaine.  Il a par ailleurs souhaité voir avancer la réforme du Conseil de sécurité dans le cadre de la réforme de l’ONU.

Enfin, M. Djukanović a fait part des étapes franchies dans le processus d’accession du Monténégro à l’Union européenne et à l’OTAN.  Le Monténégro a été un facteur de stabilité dans la région des Balkans, a-t-il assuré.  Il a aussi mentionné la récente « Initiative des Balkans occidentaux 6+2 » qui se concentrera sur des projets de développement d’intérêt commun.


Source

Déclaration

Vidéo


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes