Mexique

S.E. M. José Antonio Meade Kuribreña, Ministre des affaires étrangères

26 septembre 2013 (68e session)

Statement Summary: 

M. JOSÉ ANTONIO MEADE KURIBREÑA, Ministre des affaires étrangères du Mexique, a rappelé qu’au cours des deux mois précédents son pays avait essuyé simultanément deux ouragans d’une violence sans précédent, Ingrid et Manuel.  Pendant les dernières décennies, le Mexique a œuvré avec ardeur pour renforcer sa capacité à prévenir et à répondre aux catastrophes naturelles.  Une plus grande vulnérabilité souligne la nécessité d’agir de façon urgente, a-t-il assuré.

Se félicitant de la décision prise par le Secrétaire général, M. Ban Ki-moon, de convoquer en 2014 un sommet sur les conséquences des changements climatiques, il a indiqué que son pays continuerait de contribuer à la pleine mise en œuvre des accords conclus en 2010 à Cancún.

 

Par ailleurs, M. Kuribreña a affirmé que le Mexique appuie les initiatives diplomatiques visant à trouver une solution politique et pacifique à la crise syrienne, en particulier l’Accord obtenu entre la Fédération de Russie et les États-Unis pour éliminer toutes les armes chimiques en Syrie.  Le Mexique, a-t-il ajouté, appuie la tenue de la Conférence internationale sur la Syrie « Genève II » dès que possible et avec l’objectif d’aboutir à un cadre pour une paix durable dans ce pays.

En outre, il s’est dit favorable à une réforme du Conseil de sécurité lui permettant de représenter véritablement la communauté internationale et de ne pas élargir les privilèges de quelques-uns.  De même, a-t-il dit, le Conseil de sécurité doit être transparent et l’exercice du droit de veto limité lorsqu’il s’agit de traiter de questions de génocide, de crimes de guerre, de purification ethnique et de crimes contre l’humanité.

 

Le Ministre a exprimé l’attachement de son pays au désarmement nucléaire.  En février 2014, a-t-il souligné, le Mexique organisera à Nayarit, sur la côte du Pacifique, la deuxième Conférence sur les incidences humanitaires des armes nucléaires et des autres armes de destruction massive.

Concernant le problème mondial de la drogue, il a déclaré que son pays, à l’instar du Chili, de la Colombie, du Costa Rica, du Guatemala, du Paraguay et d’autres, plaidait en faveur d’une évaluation des politiques internationales dans ce domaine et de la recherche d’une réponse plus efficace et globale, qui intégrerait une perspective sanitaire et un cadre pour le respect des droits de l’homme.

 

La priorité doit être accordée aux efforts de prévention, a-t-il dit, soulignant la nécessité de renforcer la coopération internationale visant à réduire les flux d’armes illégales et l’argent qui sert à alimenter les réseaux criminels.

Enfin, s’agissant des négociations sur le programme de développement pour l’après-2015, le Mexique, a affirmé M. Kuribreña, appelle à une réunion internationale en vue de promouvoir une perspective mondiale et l’inclusion des groupes les plus vulnérables.


Source

Déclaration

Vidéo


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Enrique Peña Nieto
    Président
  • S.E. M. Luis Videgaray Caso
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Enrique Peña Nieto
    Président
  • S.E. M. Enrique Peña Nieto
    Président
  • S.E. M. Enrique Peña Nieto
    Président
  • S.E. M. Felipe Calderón Hinojosa
    Président
  • S.E. M. Felipe Calderón Hinojosa
    Président
  • S.E. M. Claude Heller
    Représentant permanent
  • S.E. Mme Patricia Espinosa Cantellano
    Secrétaire aux Affaires étrangères