Inde

S.E. M. Manmohan Singh, Premier Ministre

28 septembre 2013 (68e session)

India
Statement Summary: 

M. MANMOHAN SINGH, Premier Ministre de l’Inde, a appelé à un consensus international adapté à l’époque et ancré dans la réalité.  Il a estimé nécessaire de travailler plus directement en faveur du milliard de personnes dans le monde qui vit dans une pauvreté abjecte.  Cette priorité, a-t-il ajouté, doit être le fondement du programme de développement pour l’après-2015.  Il a voulu que les États Membres évitent de se focaliser sur les questions de gouvernance « au détriment d’une croissance économique robuste ».  Ce programme, a-t-il enchainé, ne doit pas se limiter à mettre l’accent sur les dépenses nationales, mais également promouvoir un véritable partenariat entre pays développés et en développement. 

L’ONU se doit de définir des objectifs clairs et concis et fournir les moyens de leur mise en œuvre, en assurant un flux adéquats de ressources et le transfert des technologies.  Outre la nutrition, la santé, l’éducation, les infrastructures, l’eau, l’assainissement et l’énergie, M. Singh a estimé que le programme de l’après-2015 doit faciliter l’accès des femmes à l’économie et les mettre à l’abri de la violence et des préjudices.

 

Le Premier Ministre s’est félicité de ce que l’Inde ait réussi, « avec des ressources modestes », à établir des liens forts avec l’Afrique et les pays les moins avancées (PMA).  Les changements climatiques, a-t-il dit ensuite, comptent parmi les défis les plus importants de notre époque.  Il a aussi fait part de sa « grave préoccupation » face à l’avenir de l’Asie occidentale.  Il s’est plus particulièrement inquiété des répercussions du conflit syrien sur la stabilité et la sécurité de la région.  Il a dénoncé le recours aux armes chimiques et a appelé à l’organisation, le plus tôt possible, de la Conférence Genève II.  M. Singh a également appelé la communauté internationale à appuyer le processus de transition sécuritaire et économique en Afghanistan.

Le Premier Ministre de l’Inde n’a pas manqué d’évoquer le discours prononcé hier par son homologue pakistanais qui affirmait vouloir amorcer un « nouveau début ».  M. Singh a dit vouloir rendre la pareille et s’est félicité à la perspective de rencontrer le Premier Ministre du Pakistan demain.  Il a affirmé que l’Inde s’est engagée avec sérieux à trouver une issue à tous les différends qui l’opposent au Pakistan, notamment la question du Jammu-et-Cachemire, par l’intermédiaire du dialogue bilatéral et sur la base de l’Accord de Simla.  Mais pour progresser, a-t-il cependant fait observer, il importe de s’assurer que le territoire du Pakistan et les zones qui sont sous son contrôle ne soient pas utilisés pour appuyer des actes de terrorisme contre l’Inde.  La machine terroriste qui tire sa survie du Pakistan doit être démantelée et il ne doit faire aucun doute que le Jammu-et-Cachemire est une partie intégrale de l’Inde et qu’il n’y aura jamais, au grand jamais, de compromis sur l’unité et l’intégrité territoriale de l’Inde, a souligné M. Singh.


Source

Déclaration

Vidéo


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Sushma Swaraj
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. Mme Sushma Swaraj
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. Mme Sushma Swaraj
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. Mme Excellency Sushma Swaraj
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. Narendra Modi
    Premier Ministre
  • S.E. M. S. M. Krishna
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. Manmohan Singh
    Premier Ministre
  • S.E. M. S. M. Krishna
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. S. M. Krishna
    Ministre des relations extérieures