Bahreïn

S.E. M. Sheikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohammed Al Khalifa, Ministre des affaires étrangères

30 septembre 2013 (68e session)

Bahrain
Statement Summary: 

M. SHEIKH KHALID BIN AHMED BIN MOHAMMED AL KHALIFA, Ministre des affaires étrangères de Bahreïn, a rappelé qu’il était impératif de lier la paix au développement.  C’est dans cette optique, a-t-il noté, que la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) constitue une priorité pour Bahreïn.  Il a ensuite salué le choix judicieux fait par le Président de l’Assemblée générale de placer cette soixante-huitième session de l’Assemblée générale des Nations Unies sous le signe du programme de développement pour l’après-2015.  Il a également souhaité que les recommandations du Groupe de haut niveau des personnalités éminentes chargé de tracer les grandes lignes du programme de développement mondial au-delà de 2015 soit mises en œuvre et d’assurer le suivi, sous l’égide du Conseil économique et social (ECOSOC), de toutes les recommandations issues des conférences relatives au développement durable.  Le représentant a rappelé que Bahreïn est situé dans le Golfe arabique, une région qui occupe les premières places dans l’indice du développement humain publié, chaque année, par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).  Les pays de la région, a-t-il dit, entendent mettre l’accent sur la sécurité et la stabilité par le biais du renforcement du dialogue et la promotion de la culture de la paix et le respect mutuel.

Le Ministre a ensuite appelé à la mise en place d’une zone exempte d’armes de destruction massive, notamment d’armes nucléaires, au Moyen-Orient, couvrant également la région du Golfe arabique, en accord, a-t-il précisé, avec les exigences de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).  Il plaidé pour la tenue d’une conférence internationale à cette fin, en rappelant qu’elle aurait dû avoir lieu en 2012.  Il a salué les efforts des cinq membres permanents du Conseil de sécurité et de l’Allemagne (P5+1) en vue de trouver une solution à la question du programme nucléaire iranien.  M. Al Khalifa a poursuivi en condamnant tous les actes de terrorisme, et il a estimé que le Hezbollah libanais devait être inscrit sur la liste des organisations terroristes.  Les activités de ce groupe sont criminelles et visent à semer la terreur parmi la population et à créer le chaos, a-t-il expliqué.  Le Ministre a émis le vœu que l’Égypte puisse recouvrer la stabilité et la sécurité.  Il a aussi appelé au respect de l’intégrité territoriale du Maroc, en souhaitant qu’une solution soit trouvée sur la question du Sahara occidental, en accord avec les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité. 

Par ailleurs, le Ministre des affaires étrangères de Bahreïn a réclamé que l’Iran cesse de s’immiscer dans les affaires intérieures des pays de la région, et mette fin à l’occupation des trois îles que sont « Greater Tumb, Lesser Tumb et Abu Musa ».  Il a invité les Émirats arabes unis à œuvrer pour trouver une solution sur cette question, soit par la voie des négociations, soit en saisissant la Cour internationale de Justice (CIJ).  Sur la question de Palestine, le Ministre a réaffirmé le soutien de son pays au Président Mahmoud Abbas de l’Autorité palestinienne, tout en proposant un règlement du conflit avec en droite ligne l’émergence d’un État palestinien souverain dans le cadre des frontières en vigueur en 1967, et avec pour capitale Jérusalem-Est.  M. Al Khalifa a en outre déploré les actes de terreur menés par certains extrémistes et groupes terroristes à Bahreïn, en ciblant des forces de sécurité, des citoyens et des étrangers, avec pour but de répandre la terreur et saboter l’économie nationale.  Il a ensuite rappelé que l’Émir de Bahreïn, M. Hamad Bin Issa Al-Khalifa, a été l’initiateur de la Cour arabe des droits de l’homme qui devrait œuvrer à la protection des droits de l’homme dans le monde arabe.  Il a poursuivi en saluant le rôle du Conseil de coopération des États arabes du Golfe dans la transition politique au Yémen.  Avant de conclure, il a émis l’espoir qu’une solution politique sera trouvée à la crise syrienne, en accord avec le communiqué de la Conférence de Genève, et pour mettre fin aux violations des droits de l’homme dont le peuple syrien est victime.


Source

Déclaration

Vidéo


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al-Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohamed Al Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al-Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al-Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sheikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohammed Al Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.M. M. Hamad bin Issa Al Khalifa
    Roi
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohamed Alkhalifa
    Ministre des affaires étrangères