Yémen

S.E. M. Abdrabuh Mansour Hadi Mansour, Ministre des affaires étrangères

26 septembre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

M. ABDRABUH HADI MANSOUR, Président du Yémen, a rappelé que le monde islamique avait connu, ces dernières semaines, une vague de violences à la suite de la projection d’un film blasphématoire sur l’Islam.  Il a déploré ces violences, ainsi que les comportements islamophobes à l’origine des violences, lesquels, a-t-il dit, trouvent des défenseurs alors que le monde traverse des difficultés qui ont un impact destructeur sur les pays les moins avancés et les pays du Sud.  Il a rappelé que le Yémen célèbre aujourd’hui la « Révolution de 1962 » et, qu’il a récemment réalisé une transition politique qui a mis fin à l’autocratie et a abouti à l’avènement d’une nouvelle ère de liberté et de démocratie.  M. Mansour a aussi rappelé les étapes franchies après les délibérations du Conseil de coopération du Golfe sur le Yémen.  L’objectif du Yémen est aujourd’hui de parvenir à un régime politique dont la forme va être décidée par le peuple du Yémen au cours d’une prochaine conférence nationale inclusive.  Le Président du Yémen a indiqué que tous les partis yéménites adhéraient au processus de sortie de crise.  Il a assuré que les obstacles politiques actuels ne feront pas reculer le peuple du Yémen.

 

Sur un autre plan, le Yémen fait face à la piraterie, aux menaces terroristes, au chômage et à la crise économique.  À cet égard, il a sollicité l’appui des bailleurs de fonds en leur demandant de lever les obstacles administratifs et en adoptant la transparence dans les négociations.  Il a aussi fait remarquer que le terrorisme avait duré plus de 10 ans au Yémen, en atteignant des pics ces dernières années, à cause notamment de l’activisme d’Al-Qaida.  Le Yémen s’est donc engagé à éradiquer ce fléau tout en sollicitant l’appui des pays étrangers, en particulier en matière de renseignement et d’équipement.  Le Yémen, qui abrite de nombreux refugiés, a besoin de l’aide de la communauté internationale pour répondre à leurs besoins, a-t-il ajouté.

Avant de conclure, M. Mansour a déploré le blocage du processus de paix au Moyen-Orient au détriment de la Palestine.  C’est pourquoi, les Nations Unies doivent augmenter leurs pressions sur Israël pour faire avancer le processus de paix, en prenant des mesures et plus particulièrement à mettre fin aux violences contre le peuple palestinien.  En ce qui concerne la Syrie, il a appelé toutes les parties à adhérer aux propositions de l’Envoyé spécial conjoint, M. Lakhdar Brahimi.  La solution, a-t-il insisté, passe par les urnes.  S’agissant de la Somalie, il a souligné le rôle du Yémen dans les négociations ayant abouti à la sortie de crise dans ce pays en dépit de la situation difficile vécue par le Yémen.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Abdrabuh Mansour Hadi Mansour
    Président
  • S.E. M. Abdrabuh Mansour Hadi Mansour
    Président
  • S.E. M. Abdrabuh Mansour Hadi Mansour
    Président
  • S.E. M. Abdrabuh Mansour Hadi Mansour
    Président
  • S.E. M. Jamal Abdullah Al-Sallal
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Abubaker al-Qirbi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Abubakr A. Al-Qirbi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Abubakr Al-Qirbi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Abubakr Al-Qirbi
    Ministre des affaires étrangères