Venezuela (République bolivarienne du)

S.E. M. Jorge Valero Briceño, Représentant permanent

1 Octobre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

M. JORGE VALERO BRICEÑO (Venezuela) a constaté que le bien-être et les conquêtes sociales réalisés par les peuples depuis la Seconde Guerre mondiale se défaisaient sous l’effet d’une crise mondiale provoquée essentiellement par la spéculation financière.  La classe moyenne s’appauvrit, la faim, la misère et le chômage resurgissent dans les pays développés, et la souffrance et le désespoir s’aggravent.  Toutefois, la région d’Amérique latine et des Caraïbes a réussi à faire face à la crise grâce à des initiatives d’intégration et de solidarité régionales.  M. Briceño a évoqué le rôle de la nouvelle « Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique », de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC) et de l’Union des nations de l’Amérique du Sud (UNASUR). 

« Le système unipolaire de domination impériale est en crise », a jugé M. Briceño.  Il a salué l’apparition d’un système qu’il a qualifié de « pluri-polaire et multicentrique », où les pays émergents et les nouveaux blocs régionaux contribuent à la démocratisation des relations internationales.  Dans ce contexte, la refonte du système de l’ONU est nécessaire.  Le Conseil de sécurité doit se démocratiser pour exprimer la volonté de tous les pays, l’Assemblée générale doit être revitalisée et le Secrétaire général doit être élu de façon démocratique par tous les États Membres.  « La paix et la sécurité internationales ne peuvent être édifiées sur la base des privilèges de quelques uns ».  Quant à la réforme du système économique et financier mondial, elle doit être abordée dans le cadre des Nations Unies.

Le représentant du Venezuela a dénoncé le scénario interventionniste appliqué à la Syrie, comme à la Libye.  Il a appuyé la position de la Fédération de Russie, de la Chine et d’autres pays qui exigent du Conseil de sécurité le respect de l’unité et de l’intégrité territoriale de l’État syrien. 

Dimanche prochain, le 7 octobre 2012, des élections démocratiques vont se dérouler au Venezuela pour élire le Président de la République.  M. Briceño a assuré que ces élections seront transparentes et fiables.  « Le peuple vénézuélien est prêt à défendre, une fois de plus, ses conquêtes démocratiques et révolutionnaires », a-t-il conclu.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Nicolás Maduro Moros
    Président
  • S.E. M. Jorge Arreaza Montserrat
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Delcy Eloína Rodríguez Gómez
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Nicolás Maduro Moros
    Président
  • S.E. M. Nicolás Maduro Moros
    Président
  • S.E. M. Elías J. Jaua Milano
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Nicolás Maduro Moros
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jorge Valero Briceño
    Président
  • S.E. M. Hugo Rafael Chávez Frías
    Président