Tadjikistan

S.E. M. Hamrokhon Zafiri, Ministre des affaires étrangères

29 septembre 2012 (67e session)

S.E. M.Hamrokhon Zafiri

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. HAMROKHON ZARIFI, Ministre des affaires étrangères du Tadjikistan, qui a plaidé en faveur d’une réforme rationnelle de l’Organisation des Nations Unies pour mieux répondre aux défis et menaces d’une nouvelle génération, s’est dit convaincu que le respect de la diversité religieuse et culturelle, ainsi que le dialogue entre les civilisations, étaient essentiels pour la paix mondiale et la compréhension.  À cet égard, il s’est déclaré préoccupé par les efforts visant à dénigrer les religions, en particulier l’Islam, en abusant de la liberté d’expression.  En outre, le Ministre a estimé que le développement économique et social de l’Afghanistan était essentiel pour une paix durable dans le pays.  À cet égard, a-t-il ajouté, la réalisation de projets de construction de lignes de chemin de fer, d’autoroutes, de lignes électriques, de gazoducs entre l’Afghanistan et le Tadjikistan et d’autres pays de la région est de la plus haute importance.

 

Dans le cadre de la lutte contre la drogue, M. Zarifi, qui a mis l’accent sur la prévention, a souligné qu’il était essentiel que la communauté internationale unisse ses efforts pour prendre des mesures visant à réduire l’offre et la demande de stupéfiants et intègre les initiatives au niveau national au sein de la stratégie internationale pour le contrôle des drogues.  Le Ministre a également plaidé en faveur d’une Asie centrale exempte de mines antipersonnel, en précisant qu’une partie de la population de son pays qui vit le long de la frontière avec l’Afghanistan payait un lourd tribut.  M. Zarifi a aussi souligné qu’en raison du manque d’autres sources d’énergie, il était indispensable pour le Tadjikistan, qui dispose d’un immense potentiel hydroélectrique, de le gérer de manière planifiée et intégrée.  Le Tadjikistan, a-t-il précisé, à cet égard, croit sincèrement dans la coopération et le partenariat régionaux mutuellement profitables.  Il a ainsi mis l’accent sur la coopération active de son pays avec la Banque mondiale sur la mise en œuvre d’évaluations technique, économique, sociale et environnementale du site hydroélectrique de Roghun, un projet d’importance vitale pour le Tadjikistan, a-t-il précisé.

 


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes