Suède

S.E. M. Carl Bildt, Ministre des affaires étrangères

28 septembre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

M. CARL BILT, Ministre des affaires étrangères de la Suède, a souligné qu’en 2012, le monde changeait rapidement et était devenu un monde de « nations connectées ».  Mais cette connectivité comporte des risques illustrés par les récentes manifestations dans le monde arabe à la suite de la diffusion sur YouTube d’un film odieux contre l’Islam.  Le Ministre a néanmoins rassuré qu’il y a plus d’opportunités que de risques.  La mondialisation, marquée par des sociétés plus ouvertes dans un monde plus ouvert grâce à la technologie et la science, est une force pour le bien.  Grâce à plus de contacts, aux mouvements de personnes et à davantage de relations commerciales, des millions de personnes sortent de la pauvreté, a estimé le Ministre. 

Mais c’est dans ce monde même de nations connectées que se déroule à Damas une tragédie.  La vérité est simple: la violence peut éclater facilement mais elle est plus difficile à arrêter, a regretté le Ministre, qui a ajouté que ce qui fut à l’origine une protestation populaire est devenue une guerre civile qui risque de donner lieu à une fragmentation sectaire dans toute la région.  « Nous devons tout faire pour que cela n’arrive pas », a-t-il insisté, avant de lancer un appel au Conseil de sécurité pour qu’il travaille de manière unie et agisse face à cette situation tragique.  Le Ministre a également demandé au régime de Bashar Al-Assad de mettre fin aux tueries et de respecter ses engagements en tant que Membre des Nations Unies.  Les auteurs de violations graves doivent être certains qu’ils seront tenus pour responsables, a averti M. Bilt.  Le régime syrien doit en outre donner un accès sans entraves à l’assistance humanitaire pour qu’elle puisse atteindre les personnes déplacées.

Pour la Suède, il n’y pas d’autre alternative à une solution politique en Syrie qui, a-t-il rappelé, est une société riche de son histoire, de sa culture et de ses traditions.  Damas, a-t-il ajouté, est l’une des villes les plus anciennes au monde.  M. Bilt a ensuite indiqué que la Suède pouvait accroître sa contribution à l’aide aux victimes de cette crise, de même que partout ailleurs dans le monde.  Les droits de chaque enfant, de chaque femme et de chaque homme sont des préoccupations de tous et sont aussi importants pour la paix, la stabilité et la prospérité, a-t-il dit.  La Suède, qui est le plus grand contributeur aux activités du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, est candidate au Conseil des droits de l’homme pour la période 2013-2015, a annoncé le Ministre.  M. Bilt a tenu ensuite à dire que la Suède saisira toute occasion pour défendre la liberté d’expression sur Internet et l’immense potentiel de développement de l’Internet et dans les nouvelles technologies de communication.  Au début de cette année, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies avait décidé que les droits qui s’appliquent dans le monde s’appliquent aussi sur Internet, a rappelé M. Bilt.   Tous les États doivent promouvoir et faciliter l’accès à cet outil, a-t-il estimé, en soulignant que la lutte pour la liberté sur Internet était devenue le nouveau front de la lutte pour la liberté dans le monde.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Olof Skoog
    Président de la délégation
  • S.E. Mme Margot Wallström
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Margot Wallström
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Stefan Löfven
    Premier Ministre
  • S.E. M. Mårten Grunditz
    Représentant permanent
  • S.E. M. Fredrik Reinfeldt
    Premier Ministre
  • S.E. M. Fredrik Reinfeldt
    Premier Ministre
  • S.E. M. Marten Grunditz
    Président
  • S.E. M. Fredrik Reinfeldt
    Premier Ministre