Slovaquie

S.E. M. Ivan Gašparovič, Président

25 septembre 2012 (67e session)

S.E. M.Ivan Gašparovič

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. IVAN GAŠPAROVIČ, Président de la Slovaquie, a fait remarquer que l’année écoulée avait été très intense pour la communauté internationale car elle avait dû faire face à de nouveaux conflits graves, à des violations des droits de l’homme de la même gravité, à des maladies, à des crises alimentaires, au terrorisme, à l’extrémisme, ainsi qu’à une série d’autres menaces à la paix et à la sécurité internationales.  « La manière dont nous résolvons ces nouveaux conflits qui éclatent et l’efficacité de la réponse que nous y apportons sont les témoins de nos succès dans la poursuite des objectifs des Nations Unies », a-t-il fait observer.  Il a plaidé, en la matière, pour un dialogue ouvert, pour le respect des différences et pour la recherche commune de solutions dans un esprit de paix.  Il a aussi considéré que la médiation sous les auspices des Nations Unies était un élément phare de cet esprit de paix. 

 

« Une distribution inéquitable des richesses, des inégalités sociales, la pauvreté et un sentiment d’injustice demeurent également à la source de nombreux conflits et différends », a poursuivi le Président slovaque, ajoutant d’emblée que les Nations Unies avaient le potentiel pour aider et pour appuyer chacun de ses Membres dans ces différents domaines.  Il a fait remarquer que les pays avaient des conceptions divergentes de la manière dont doivent œuvrer les Nations Unies mais il a appelé à la poursuite d’un objectif commun: transformer l’Organisation en une instance dotée d’un rôle de poids dans un nouvel environnement international.  « Il nous faut une vision politique de la part de tous les États Membres en vue d’adapter l’ONU aux demandes mondiales du XXIe  siècle », a-t-il dit.

Dans ce contexte, le Président slovaque a rappelé que la Conférence Rio+20 avait réaffirmé la nécessité d’un multilatéralisme robuste et inclusif contre les menaces qui pèsent sur la communauté internationale en matière de développement durable.  Il a apporté le soutien de son pays à l’initiative du Secrétaire général baptisée « Énergie durable pour tous ».  Il a rappelé que les États Membres disposaient encore de trois ans pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et a exhorté la communauté internationale à redoubler d’efforts pour honorer ses engagements.

En matière de paix et de sécurité internationales, M. Gašparovič a encore mis l’accent sur la nécessité d’un traité régissant le commerce des armes, ainsi que sur l’importance d’une zone exempte d’armes nucléaires au Moyen-Orient.  Il s’est félicité de ce qu’une conférence sur cette question soit prévue à Helsinki en décembre prochain.  Il a aussi plaidé pour le renforcement de la coopération entre l’ONU, l’Union européenne et l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) dans la gestion des crises et s’est dit favorable à d’autres améliorations des missions de consolidation de la paix en matière de coopération, de protection des civils et de stratégie de transition postconflit.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes