Sao Tomé-et-Principe

S.E. M. Patrice Emery Trovoada, Premier Ministre

28 septembre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

M. PATRICE EMERY TROVOADA, Premier Ministre et Chef du Gouvernement de Sao Tomé-et-Principe, a parlé du cas spécifique de la République de Guinée-Bissau, avec qui Sao Tomé-et-Principe a des relations historiques, culturelles et linguistiques profondes, et a appelé la communauté internationale à apporter une solution crédible, inclusive et durable pour qu’il soit mis fin aux tentatives de coups d’État.  Cela requiert la réforme des forces armées, une classe politique forte et un engagement à respecter le dialogue politique et la légalité républicaine.  Sao Tomé-et-Principe, pour sa part, travaille avec les pays membres de la communauté des États ayant en partage la langue portugaise et avec les organisations régionales et internationales pour garantir un avenir meilleur à la Guinée-Bissau.  Le Premier Ministre a ensuite évoqué les évolutions positives qui ont lieu en Afrique, notamment en Somalie, au Soudan et au Soudan du Sud.  S’agissant du Sahara occidental, il a indiqué que les recommandations du Secrétaire général constituent un cadre positif pour une solution permanente à la situation. 

Pour M. Trovoada, les massacres en Syrie doivent cesser, l’intégrité et la sécurité de l’État d’Israël doivent être garanties, le peuple palestinien doit avoir son État, l’embargo contre Cuba doit prendre fin, tous les pays, y compris la République islamique d’Iran, ont le droit à la technologie nucléaire civile et doivent observer scrupuleusement leurs engagements et, enfin, les pays pollueurs responsables des changements climatiques et de la détérioration de l’environnement de la planète doivent payer.  Il s’est réjoui de voir des signes positifs dans le dialogue entre la République de Chine (Taiwan) et la République populaire de Chine d’un côté et, de l’autre, il a noté la volonté du Congrès des États-Unis et du Parlement européen de permettre à Taiwan d’intégrer certaines organisations internationales.

M. Trovoada a ajouté que la sécurité globale, et en particulier les crimes transnationaux, la piraterie, les trafics d’armes et de drogues sont des problèmes majeurs pour son pays.  Cela a obligé Sao Tomé-et-Principe à adopter un mécanisme de prévention, de gestion et de résolution des conflits causés par le crime transnational organisé pour assurer sa sécurité.  Dans sa conclusion, il a dit que la persistance de la crise économique et financière internationale et ses effets sur les économies des petits pays menacent la cohésion sociale et les progrès en matière de discipline fiscale qui pourtant contribuent à encourager le climat des affaires et même la stabilité politique de ces pays.  Les populations vulnérables du Sud et du Nord exigent actuellement un changement des pratiques et des règles existant dans le système financier international, et elles demandent une meilleure gouvernance financière mondiale, et notamment plus de responsabilités de la part des actionnaires et des spéculateurs.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Urbino José Gonçalves Botelho
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Evaristo do Espirito Santo Carvalho
    Président
  • S.E. M. Patrice Emery Trovoada
    Premier Ministre
  • S.E. M. Manuel Salvador Dos Ramos
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Gabriel Arcanjo Ferreira Da Costa
    Premier Ministre
  • S.E. M. Carlos Filomeno Agostinho Das Neves
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Manuel Salvador Dos Ramos
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Manuel Salvador dos Ramos
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Fradique Bandeira melo de Menezes
    Président