Saint-Kitts-et-Nevis

S.E. M. Denzil Douglas, Premier Ministre

28 septembre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

M. DENZIL DOUGLAS, Premier Ministre de Saint-Kitts et Nevis, a indiqué que son pays était une nation stable et harmonieuse.  Il a remercié les États-Unis pour avoir assisté Saint-Kitts et Nevis et la région des Caraïbes à lutter contre le trafic des stupéfiants et autres formes de criminalité transnationale organisée.  Très préoccupé par les armes de petit calibre fabriquées à l’étranger qui circulent dans cette région, M. Douglas a exhorté la communauté internationale à élaborer un traité sur le commerce des armes.  Les petits États insulaires des Caraïbes ont le malheur d’être situés entre une région où le niveau de production et de consommation de drogues est très élevé.  Ces pays, a-t-il fait remarquer, ne sont pas équipés pour lutter contre les activités criminelles qui résultent de ce fait.

Le Gouvernement de Saint-Kitts et Nevis, a souligné le Premier Ministre, accorde la priorité au bien-être de la population, en prenant des mesures pour améliorer les conditions de vie et lutter contre les maladies non transmissibles.  À cet égard, il a souhaité que les Nations Unies lancent une campagne pour réduire la mortalité liée à ces maladies.  De même, il a appelé la communauté internationale à s’engager plus activement dans la lutte contre le VIH/sida.

Par ailleurs, les pays des Caraïbes sont confrontés aux conséquences dévastatrices des changements climatiques, s’est ému le Premier Ministre.  Les plus grands pays émetteurs de gaz à effet de serre ne prennent toujours pas leurs responsabilités par rapport à l’augmentation des températures, la montée du niveau de la mer, la dégradation des côtes ou le blanchiment et la décimation des coraux, a-t-il regretté.  « Le fardeau physique, psychologique et financier que l’utilisation de l’énergie par d’autres pays a infligé sur des pays comme le mien est énorme », a insisté M. Douglas.  C’est pourquoi, a-t-il estimé, l’énergie verte doit devenir une priorité mondiale absolue.

Saint-Kitts et Nevis se félicite de la décision de tenir en 2014 la troisième Conférence des Nations Unies sur le développement durable des petits États insulaires en développement.  M. Douglas a souhaité que des objectifs clairs soient fixés dès maintenant pour préparer au mieux cet évènement qui s’adresse à des États particulièrement vulnérables.  La crise économique mondiale, a-t-il fait observer, a rendu la situation de ces pays encore plus vulnérable.  L’aide du Fonds monétaire international (FMI), de la Banque mondiale, de l’Union européenne, du Royaume-Uni, des États-Unis et du Club de Paris, a permis à son pays d’atténuer l’impact des politiques d’ajustement économique sur sa situation sociale, a-t-il dit avant de conclure.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Timothy Harris
    Premier Ministre
  • S.E. M. Mark Anthony Brantley
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Timothy Harris
    Premier Ministre
  • S.E. M. Timothy Harris
    Premier Ministre
  • S.E. M. Patrice Nisbett
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Denzil Douglas
    Premier Ministre
  • S.E. M. Sam Terrence Condor
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sam Condor
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Denzil Douglas
    Premier Ministre