République démocratique du Congo

S.E. M. Joseph Kabila Kabange, Président

25 septembre 2012 (67e session)

Democratic Republic of the Congo
Statement Summary: 

M. JOSEPH KABILA KABANGE, Président de la République démocratique du Congo, a déclaré que son pays n’a épargné aucun effort en matière de consolidation de la paix et de la sécurité.  « Ouverts pour la première fois il y a à peine 10 ans, dans un pays dont l’indépendance est cinquantenaire, les chantiers de la démocratisation de la vie nationale, de la construction de l’état de droit, du développement des infrastructure économiques et de l’amélioration des conditions de vie des populations se poursuivent sans relâche », a affirmé M. Kabila.  « Cet élan est malheureusement menacé par les ennemis de la paix », a dénoncé le Président.

 

Depuis le mois de mars 2012, a-t-il expliqué, la province du Nord-Kivu -où les mots paix, stabilité, réconciliation, travail, dignité humaine avaient commencé à retrouver leurs lettres de noblesse- est redevenue tristement célèbre, non pour la beauté incomparable de ses paysages, ni pour l’extraordinaire richesse de sa diversité, mais comme démonstration du mal profond que l’égoïsme, l’extrémisme, le communautarisme et « le primat de la loi de la force sur la force de la loi » peuvent produire dans une société.

Le Président a rappelé que des centaines de milliers d’enfants, de femmes et d’hommes du Nord-Kivu sont actuellement privés de paix et font l’objet de traitements inhumains et dégradants de la part d’une force négative dirigée par des éléments impénitents du fait de leur grande capacité de nuisance et de soutien extérieur.

« Cette situation est inacceptable, mérite d’être condamnée et doit donner lieu à des sanctions », a déclaré M. Kabila, en disant attendre de la communauté des nations qu’elle prenne ses responsabilités et du Conseil de sécurité qu’il fasse respecter ses résolutions.  « C’est la condition de leur efficacité et de leur crédibilité », a-t-il tancé.

Le Président Kabila a précisé que les Congolais étaient conscients qu’il leur revient de défendre leur patrie et d’assurer l’ordre public et la sécurité sur l’ensemble du territoire.  « Nous sommes déterminés à assumer cette responsabilité et à y consacrer toutes nos ressources humaines, matérielles et financières, quitte à sacrifier nos ambitions légitimes pour l’émergence du Congo », a prévenu M. Kabila.  « Nous demeurons également déterminés à garantir la cohésion nationale et une égale protection à tous les citoyens », a-t-il ajouté.  En revanche, a-t-il dit, « je forme le vœu de voir notre Organisation engager tous les États Membres, particulièrement ceux qui se laissent tenter par la violence, au respect des principes directeurs de la Charte des Nations Unies ».

« La République démocratique du Congo est un placement sûr », a conclu le Président, en voulant rassurer ceux qui, de près ou de loin, partenaires bilatéraux ou multilatéraux qui accompagnent son pays dans ses efforts « pour ériger, au centre de l’Afrique, un Congo uni et prospère, en paix avec lui-même et avec tous ses voisins ».


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Joseph Kabila Kabange
    Président
  • S.E. M. Joseph Kabila Kabange
    Président
  • S.E. M. Raymond Tshibanda N'tungamulongo
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Raymond Tshibanda N'tungamulongo
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Joseph KABILA KABANGE
    Président
  • S.E. M. Joseph Kabila Kabange
    Président
  • S.E. M. Joseph Kabila Kabange
    Président
  • S.E. M. JOSEPH KABILA KABANGE
    Président
  • S.E. M. Alexis Thambwe Mwamba
    Ministre des affaires étrangères