Pays-Bas

S.E. M. Uri Rosenthal, Ministre des affaires étrangères

28 septembre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

M. URI ROSENTHAL, Ministre des affaires étrangères des Pays-Bas, a exprimé sa profonde préoccupation au sujet de la Syrie, en rappelant qu’il avait vu, de ses propres yeux, la terrible situation des réfugiés syriens lors d’une récente visite dans un camp en Turquie.  Il a cité le témoignage poignant d’une jeune mère de Homs, qui a fui avec son enfant les horreurs de ce conflit.  Ces réfugiés, a-t-il insisté, ont besoin du soutien de la communauté internationale, d’une ONU efficace et d’un ordre juridique international fort.  Les Pays-Bas participent à l’effort mené par 49 autres pays pour créer un ordre juridique et établir de bonnes conditions de sécurité en Afghanistan, a poursuivi M. Rosenthal.  Il a ajouté qu’à La Haye, siègent la Cour internationale de Justice (CIJ), la Cour pénale internationale et la Cour permanente d’arbitrage, qui fêtera l’an prochain ses 100 ans.

L’ordre juridique international permet tout d’abord de préserver la paix et la sécurité, a souligné le Ministre, en invitant à faire preuve d’unité pour y parvenir.  Il a regretté, à cet égard, les désaccords persistants au Conseil de sécurité qui ont empêché les Nations Unies de prendre des mesures décisives sur la Syrie.  Il a aussi plaidé en faveur d’une meilleure mise en œuvre des traités sur la non-prolifération, le contrôle des armes et le désarmement.  L’Iran doit respecter pleinement ses obligations sous l’égide de l’AIEA et se conformer aux résolutions du Conseil de sécurité, a-t-il dit.

L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, qui siège également à La Haye, fêtera cette année son quinzième anniversaire, a poursuivi le Vice-Ministre, en souhaitant qu’elle puisse contribuer à régler le problème des armes chimiques en Syrie.  Les Pays-Bas accueilleront, en outre, le Sommet sur la sécurité nucléaire en 2014.  Il a aussi demandé la reprise des négociations relatives au traité sur le commerce des armes.

Le Ministre néerlandais des affaires étrangères a ensuite souligné qu’un ordre juridique plus fort permettrait de mieux protéger les droits de l’homme.  Il a souhaité que les femmes soient davantage impliquées dans la société, l’économie et la politique.  Il a demandé que le Conseil des droits de l’homme s’engage de façon authentique à respecter les droits de l’homme.  Les Pays-Bas sont candidats pour siéger au sein du Conseil pour la période 2015-2017, a-t-il annoncé.  Le Ministre s’est également prononcé en faveur de la responsabilité de protéger au cas où un pays ne peut ou ne veut pas agir pour prévenir les crimes de génocide ou contre l’humanité.

L’économie ne peut pas survivre lorsque les droits de l’homme sont violés, a fait remarquer le Ministre, en invitant à tirer les leçons du printemps arabe.  Il a souligné le rôle important que jouent respectivement, dans ce domaine, l’Organisation mondiale du commerce, la Banque mondiale et la Cour permanente d’arbitrage de La Haye.  Le secteur privé à également son rôle à jouer pour renforcer la croissance économique.  Enfin, M. Rosenthal a voulu une ONU plus efficace et cohérente, en souhaitant que le Conseil de sécurité soit réformé, en tenant compte des nouvelles réalités politiques et économiques du monde.  Parallèlement, la part plus grande de certains pays dans l’économie mondiale devrait se refléter dans leur contribution au budget de l’ONU.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Mark Rutte
    Premier Ministre
  • S.E. M. Mark Rutte
    Premier Ministre
  • S.E. M. Albert Koenders
    Ministre des affaires étrangères
  • S.M. M. Willem-Alexander
    Roi
  • S.E. M. Mark RUTTE
    Premier Ministre
  • S.E. M. Franciscus Cornelis Gerardus Maria Timmermans
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Uri Rosenthal
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jan Peter Balkenende
    Premier Ministre
  • S.E. M. Jan Peter Balkenende
    Premier Ministre