Namibie

S.E. M.  Hifikepunye Pohamba, Président

25 septembre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

M. HIFIKEPUNYE POHAMBA, Président de la Namibie, a estimé que l’égalité souveraine, l’intégrité territoriale et l’indépendance des États constituaient les piliers du droit international et la base des relations pacifiques entre États.  À cet égard, il a jugé important que les Nations Unies prennent en compte le point de vue des organisations régionales dans les domaines de la médiation et du maintien de la paix.  En Afrique, le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a toujours coopéré avec le Conseil de sécurité de l’ONU pour tenter de régler les conflits.  De même, la sous-région de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a mis en place des initiatives pour résoudre des différends politiques par la médiation.

 

Préoccupé par la détérioration de la situation en République démocratique du Congo (RDC), le Président a prié la communauté internationale d’appuyer l’initiative régionale visant à résoudre ce conflit et de fournir une assistance humanitaire aux personnes déplacées.  Il a demandé aux pays voisins d’œuvrer en ce sens avec les autorités congolaises et de faire en sorte que la souveraineté et l’intégrité territoriale de la RDC ne soient pas violées.  Il a également appelé le Soudan et le Soudan du Sud à trouver une solution pacifique à leurs différends.  M. Pohamba a salué ensuite les développements politiques récents en Somalie et l’élection du Président Hassan Sheik Mohamoud.

Par ailleurs, la Namibie attache une grande importance au développement durable et à la recherche des meilleurs moyens de combattre les effets adverses des changements climatiques.  Le Président a sollicité l’accord des États Membres pour accueillir le Secrétariat du Fonds vert pour le climat, dans sa capitale, Windhoek.  Enfin, il a indiqué qu’il appuyait la position africaine commune sur la réforme du Conseil de sécurité.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes