Mongolie

S.E. M. Elbegdorj Tsakhia, Président

27 septembre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

M. TSAKHIA ELBEGDORJ, Président de la Mongolie, a déclaré que son pays avait initié le partenariat de l’Asie pour la démocratie et qu’il présidait la Communauté des démocraties, un mouvement mondial en faveur de la liberté.  Attachée à la transparence et à l’état de droit, la Mongolie « ne peut pas tolérer la corruption publique », a-t-il souligné.  Elle devient en outre une démocratie plus directe et participative. 

Avec une croissance économique de près de 17% l’année dernière, la Mongolie a deux objectifs: partager les occasions créées par ce succès avec tous les Mongols et prouver qu’elle est « prête à faire des affaires » en tant que membre à part entière de la communauté internationale.  La Mongolie, a poursuivi M. Elbegdorj, a besoin d’améliorer ses infrastructures, ses secteurs de la santé et de l’éducation.  Il s’est félicité de ce que le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) ait reconnu les efforts entrepris par son pays.  Les droits de l’homme étant une priorité pour la Mongolie, un moratoire sur la peine de mort a été déclaré.  « La peine de mort est inefficace et barbare », a insisté le Président. 

Il s’est dit fermement opposé au stockage de déchets nucléaires sur son sol.  M. Elbegdorj a salué la déclaration signée par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité le 17 septembre dernier qui réaffirme le statut de la Mongolie en tant que zone exempte d’armes nucléaires.  La Mongolie considère que tout programme d’énergie nucléaire en cours doit être soumis à la supervision permanente de l’ONU et de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

« Ma mère de 92 ans me rappelle tous les jours de servir le monde avec respect, en particulier les femmes, les enfants et les personnes âgées », a confié le Président.  C’est sur les femmes que reposent la famille et la nation.  « S’il y avait plus de femmes au pouvoir, il y aurait davantage d’harmonie et d’engagement, et moins de souffrance et de conflit. »  Le nombre de femmes au Parlement mongol a triplé lors des dernières élections, s’est-il réjoui.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes