Maroc

S.E. M. Prince Moulay Rachid, Prince héritier

28 septembre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

Le Prince MOULAY RACHID du Maroc a noté les mutations aussi importantes que rapides que connaît aujourd’hui le monde, dont la principale manifestation est la persistance de la crise économique mondiale.  À ces contraintes s’ajoutent des défis globaux si complexes qu’ils dépassent les frontières et les possibilités des États, a-t-il dit, en citant ceux du développement durable, du respect des droits de l’homme, de la montée du terrorisme international et de la criminalité transnationale organisée.

Le Prince Moulay Rachid, qui a souligné l’importance du règlement des conflits par les moyens pacifiques, a rappelé que « la réalisation de la paix et de la sécurité internationales restait consubstantielle à la mission historique dévolue aux Nations Unies ».  Le Maroc a contribué très tôt aux opérations de maintien de la paix, a-t-il rappelé.  S’agissant du continent africain, il a regretté la détérioration de la situation dans certaines régions, notamment celle du Sahel et du Sahara.  En dépit des efforts que déploient les pays de la région en faveur du Mali, il a estimé que le concours des Nations Unies demeurait nécessaire pour créer un consensus national.  Il a réaffirmé l’engagement du Maroc de continuer à fournir une aide à ce pays.  Par ailleurs, le Prince Moulay Rachid a apprécié les progrès sensibles enregistrés dans différentes régions du continent africain, surtout en Côte d’Ivoire et en République démocratique du Congo, en vue de la réconciliation nationale. 

En ce qui concerne la région arabe, le Prince Moulay Rachid a déclaré que la Tunisie, la Libye, l’Égypte et le Yémen avaient franchi des étapes importantes sur la voie de la transition démocratique, en dépit d’un climat politique complexe et agité.  S’agissant de la Syrie, il a rappelé que son pays avait apporté une contribution substantielle au soutien international en faveur des initiatives de la Ligue des États arabes.  Il a appelé à « mener des actions fermes » pour amener le régime syrien à mettre un terme à la violence et à conduire une transition politique qui englobe toutes les sensibilités.  Il a demandé, dans le même temps, de mobiliser les ressources financières permettant de répondre aux besoins des réfugiés et des déplacés syriens.

Passant à la question de Palestine, le Prince Moulay Rachid a lancé un appel à la mobilisation du soutien international en faveur de la demande de statut d’État non membre à l’ONU.  Il a aussi souhaité la reprise des négociations directes au plus tôt, avec l’engagement et le parrainage des puissances influentes.  Le Prince Moulay Rachid a aussi fustigé le plan israélien visant à judaïser Jérusalem, alors qu’il « ne peut y avoir de paix sans Jérusalem-Est comme capitale de l’État palestinien indépendant », a-t-il affirmé.

Le Prince Moulay Rachid a expliqué que le Maroc avait entrepris d’opérationnaliser l’Union Maghrébine.  Pour éliminer tout obstacle à cette initiative, il a participé aux négociations en vue de trouver une solution politique au différend régional autour du Sahara marocain, a-t-il indiqué.

Enfin, il a exhorté à lutter de façon coordonnée et efficace contre toutes les formes d’extrémisme, de haine, de xénophobie, et contre toute provocation ou atteinte à la foi et à la sensibilité d’autrui.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Saad-Eddine El Othmani
    Premier Ministre
  • S.E. M. Nasser Bourita
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Salaheddine Mezouar
    Ministre des affaires étrangères
  • S.M. Prince Moulay Rachid
    Prince héritier
  • S.E. M. Abdelilah BENKIRANE
    Premier Ministre
  • S.E. M. Saad-Eddine El Othmani
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Taïb Fassi Fihri
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Abbas El Fassi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Taïb Fassi Fihri
    Ministre des affaires étrangères