Danemark

S.E. M. Carsten Staur, Représentant permanent auprès de l’ONU

1 Octobre 2012 (67e session)

Denmark
Statement Summary: 

M. CARSTEN STAUR (Danemark) a jugé urgent de s’entendre sur un nouveau paradigme de la croissance économique et du développement, alors que nos ressources naturelles sont sous une pression sans précédent.  Il a rappelé qu’il nous faudra d’ici à 2030, augmenter notre production de nourriture de 50%, d’énergie de 45% et d’eau potable de 30%.  Si « Rio+20 » a été l’occasion de poser les jalons de la transformation, c’est à l’Assemblée générale qu’il appartient désormais de traduire en réalité ce changement et de construire les bases d’un nouveau modèle de consommation, a-t-il insisté.  Il a particulièrement appuyé l’initiative « Énergie durable pour tous » lancée en novembre 2011 par le Secrétaire général.

Il s’est dit particulièrement félicité de la reconnaissance à « Rio+20 » du concept d’économie verte.  Il a précisé que le Gouvernement danois a, en partenariat avec les Gouvernements du Mexique et de la République de Corée, créé en 2011 un partenariat public-privé avec des multinationales, des institutions financières et des organisations internationales, dont l’ONU et le Forum mondial pour une croissance verte (3GF).  Il a indiqué que la deuxième réunion du 3GF aura lieu la semaine prochaine à Copenhague et qu’elle sera l’occasion de se concentrer sur « l’efficacité des ressources et la croissance ».

Le représentant du Danemark a indiqué que son pays coprésidait actuellement le Dialogue international sur la consolidation de la paix et la consolidation des États, en mettant l’accent sur les États fragiles.  Il a appelé à l’adoption d’un traité juridiquement contraignant sur le commerce des armes, avant d’exhorter la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et l’Iran à se conformer au droit international et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, en matière de prolifération nucléaire.  Après avoir mis l’accent sur l’importance critique de la primauté du droit pour la paix et la sécurité internationales, les droits de l’homme et le développement, le représentant a rappelé que l’accord intervenu sur la responsabilité de protéger (R2P) lors du Sommet mondial de 2005 était un message clair pour le XXIe siècle contre les atrocités du XXe siècle. 

Il a exhorté tous les États à nommer des points focaux R2P et de rejoindre le réseau lancé par les Gouvernements du Danemark, du Ghana, du Costa Rica et de l’Australie.  Il a condamné la violence contre les civils en Syrie, en insistant que ses auteurs soient traduits en justice. Il a exhorté le Conseil de sécurité à s’entendre sur des mesures fortes, dont des sanctions complètes, qui viendront renforcer la mise en œuvre du Plan en six points.  Il a regretté que les développements négatifs en Syrie viennent contraster avec la situation dans les autres pays du printemps arabe.  Il a estimé que les évènements liés à ce printemps rendaient plus urgente la résolution du processus de paix au Moyen-Orient.  Il a dit qu’il était tant d’y trouver une solution alors que nous approchons du vingtième anniversaire de l’Accord d’Oslo.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Ulla Tørnæs
    Ministre de la Coopération pour le développement
  • S.E. Mme Ulla Tørnæs
    Ministre de la Coopération pour le développement
  • S.E. M. Ib Petersen
    Représentant permanent
  • S.E. M. Lars Løkke Rasmussen
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Helle Thorning-Schmidt
    Premier Ministre
  • S.E. M. Ib Petersen
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent
  • S.E. M. Carsten Staur
    Président de la délégation