Barbade

S.E. Mme Maxine Pamela Ometa McClean, Ministre des affaires étrangères

1 Octobre 2012 (67e session)

Barbados
Statement Summary: 

Mme MAXINE PAMELA OMETA MCCLEAN, Ministre des affaires étrangères de la Barbade, a affirmé que son pays, petit État insulaire en développement, était gravement touché par la crise économique et financière et la récession qui en a résulté.  En outre, les changements climatiques et les autres défis environnementaux continuent de poser des menaces importantes aux succès engrangés par la Barbade depuis son indépendance en novembre 1966.

Les efforts entrepris face à ces menaces ont été gravement sapés par les mécanismes financiers et de coopération internationaux qui n’ont pas réussi à prendre en compte la vulnérabilité et les contraintes spécifiques de la Barbade, a expliqué la Ministre.  Elle a ainsi appelé à un processus plus équitable, plus juste et plus transparent dans la détermination des critères de classification et d’allocation des ressources par les institutions multilatérales, mettant aussi l’accent sur la nécessité d’adopter de nouveaux indices et mesures de développement.

Mme McClean a assuré que, face aux changements climatiques, nous vivons une étape majeure de l’histoire de l’humanité.  « Voulons-nous sacrifier les membres les plus vulnérables de la communauté internationale? » a-t-elle demandé, réclamant que des actions ambitieuses soient lancées dès à présent pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et fournir les financements et la technologie nécessaires aux pays en développement vulnérables. 

La Ministre a en particulier rappelé que son pays avait organisé en mai dernier, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), une conférence de haut niveau sur l’« Énergie durable pour tous » dans les petits États insulaires en développement.  La Déclaration de la Barbade, adoptée lors de la Conférence, présente un ordre du jour ambitieux et ciblé, a-t-il dit.  Se félicitant des promesses de soutien des Gouvernements de l’Australie, du Danemark, de la Nouvelle-Zélande, de la Norvège et du Royaume-Uni, la Ministre a invité d’autres partenaires « au voyage » vers l’indépendance énergétique des petits États insulaires en développement.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Mia Amor Mottley
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Maxine Pamela Ometa McClean
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. Mme Maxine Pamela Ometa McClean
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Freundel Stuart
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Maxine Pamela Ometa McClean
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Maxine Pamela Ometa McClean
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Freundel Stuart
    Premier Ministre
  • S.E. M. Maxine Pamela Ometa McClean
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. Mme Maxine Pamela Ometa McClean
    Ministre des affaires étrangères