Azerbaïdjan

S.E. M. Elmar Maharram Mammadyarov, Ministre des affaires étrangères

28 septembre 2012 (67e session)

Azerbaijan
Statement Summary: 

M. ELMAR MAHARRAM MAMMADYAROV, Ministre des affaires étrangères de l’Azerbaïdjan, a déclaré que le conflit en cours entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan continuait de présenter une grave menace à la paix et à la sécurité internationales et régionales.  Il a rappelé que le conflit avait résulté en l’occupation de 20% du territoire de l’Azerbaïdjan où plus d’un million de personnes sont déplacées ou réfugiées.  Cette guerre a fait des milliers de blessés et de morts, dont des femmes, des personnes âgées et des enfants, a-t-il dit en ajoutant que l’agression dont est victime l’Azerbaïdjan a sévèrement endommagé sa sphère économique et sociale.  Pas un seul monument historique ou culturel azéri n’a été épargné par les destructions et aucun site sacré n’a échappé aux profanations, ni dans les territoires occupés, ni en Arménie, s’est-il indigné.

Le Ministre des affaires étrangères de l’Azerbaïdjan s’est dit convaincu qu’il n’y avait pas d’autres alternatives que celle de la paix, de la stabilité et du bénéfice mutuel de la coopération régionale.  Son pays, a-t-il assuré, entend entamer des négociations visant à mettre fin à l’occupation arménienne, restaurer la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan, permettre le retour de personnes déplacées et garantir la coexistence pacifique entre les communautés azérie et arménienne dans le Nagorno-Karabakh, région qui, a-t-il rappelé, appartient à l’Azerbaïdjan.  Il a dénoncé les tentatives arméniennes d’agir en violation des principes et normes du droit international, en prévenant que l’Azerbaïdjan n’acceptera jamais les revendications annexionnistes irréalistes de l’Arménie. 

Par ailleurs, le Ministre a dit que l’Arménie, en violation flagrante avec la Charte des Nations Unies continuait d’utiliser la force pour occuper le Nagorno-Karabakh et d’autres parties de l’Azerbaïdjan.  Il a indiqué que les violations du cessez-le-feu et les attaques délibérées par les Forces armées arméniennes de villages situés le long de la ligne de front et de la frontière entre les deux États sont devenues de plus en plus fréquentes, en causant des pertes parmi la population azérie.  Il a regretté que des auteurs de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, dont des actes de génocide contre la population azérie restent non seulement impunis, mais sont aussi officiellement vénérés en Arménie.  C’est pourquoi, il a exhorté la communauté internationale à appliquer les principes de la Charte des Nations Unies, en assurant un traitement juste de l’Azerbaïdjan.   


Source

Droit de réponse (1 Octobre 2012)

Première déclaration :

Le représentant de l’Azerbaïdjan a, quant à lui, réagi aux propos de l’Arménie.  Ce ne sont, a-t-il dit, que des provocations qui éloignent les chances de régler le problème de l’agression de l’Azerbaïdjan par l’Arménie.  En nous critiquant, le représentant doit se souvenir que c’est son pays qui recourt à son armée contre notre pays et non le contraire.  Je rappelle, a dit le représentant, le non-respect constant par l’Arménie des résolutions de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité qui ont demandé le retrait des forces arméniennes.  L’assertion sur le budget militaire de l’Azerbaïdjan est ridicule de la part d’un agresseur, a encore dit le représentant, en affirmant que ces dépenses sont bien inférieures aux dépenses militaires de l’Arménie.  Concernant l’incident de Budapest, il s’agit d’une spéculation de l’Arménie qui n’a pas fait attention aux faits.  L’Azerbaïdjan, a confié le représentant, est très préoccupé par cette politique discriminatoire qui a mené à des purifications ethniques contre les minorités en Arménie.  L’Arménie est coupable d’occupation et elle a démontré qu’elle fait partie de la menace à la paix et à la sécurité dans le monde.

Deuxième déclaration :

Son homologue de l’Azerbaïdjan a répondu que les observations de l’Arménie montrent que ce pays n’a rien de nouveau à proposer.  Sa politique de discrimination ne portera pas de fruits et elle doit comprendre qu’elle se rend coupable d’invasion et doit se retirer de l’Azerbaïdjan.

Source : GA/11298

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Elmar Maharram oglu Mammadyarov
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ilham Heydar oglu Aliyev
    Président
  • S.E. M. Elmar Maharram oglu Mammadyarov
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Elmar Mammadyarov
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Elmar Maharram oglu Mammadyarov
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Elmar Maharram oglu Mammadyarov
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Elmar Mammadyarov
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ilham Heydar oglu Aliyev
    Président
  • S.E. M. Elmar Maharram oglu Mammadyarov
    Ministre des affaires étrangères