Andorre

S.E. M. Gilbert Saboya Sunyé, Ministre des affaires étrangères

28 septembre 2012 (67e session)

Andorra
Statement Summary: 

M. GILBERT SABOYA SUNYE, Ministre des affaires étrangères de la Principauté d’Andorre, a estimé que le changement de régime en Libye et le sanglant conflit en Syrie avaient placé la communauté internationale face à un dilemme pervers: « devoir trouver un équilibre entre, d’une part, le règlement pacifique des conflits et la primauté du droit et, d’autre part, entre la paix et la justice ».  Le juste équilibre, a-t-il estimé, ne peut ni favoriser l’impunité ni permettre que les conflits s’éternisent.  S’agissant de la Syrie, le Ministre a jugé qu’il était temps d’apporter un soutien aux sociétés ouvertes à une transition politique qui garantisse un développement démocratique.  Le Ministre a souligné son attachement aux valeurs démocratiques, aux droits de l’homme et à la primauté du droit et, en conséquence, à l’éducation.  Il a ainsi annoncé qu’au cours de la prochaine présidence du Conseil de l’Europe, Andorre aura pour priorité l’éducation.  Il a rappelé qu’il y a de nombreuses années, l’ONU était née d’une constatation selon laquelle le maintien de la paix et de la sécurité dans le monde sans le respect des droits de l’homme, du droit international et de la démocratie est une chimère. 

La paix et la sécurité, a insisté le Ministre, ne peuvent exister sans la liberté et la justice.  Plus récemment, a-t-il rappelé, nous avons tous appris que dissocier démocratie et progrès économiques n’avait pas de sens, tout comme il est insensé, et nous en subissons encore les conséquences, de penser qu’une croissance illimitée est possible à n’importe quel prix et sans mesure.  Il existe aujourd’hui, a-t-il dit en citant le Coprince épiscopal d’Andorre, une « dangereuse tendance à la prééminence de l’avoir sur l’être ».  « Nous devons tirer les leçons de ces dernières années où le désir de posséder tout ce que nous désirions nous a trop souvent fait oublier de rechercher tout ce dont nous avions besoin.  Nous devons construire un monde plus durable, plus responsable et plus interconnecté pour poser les fondations d’une croissance économique plus solide », a dit le Ministre.  « Miser sur le progrès et la prospérité revient aussi à miser sur la démocratie, la sécurité et la paix », a-t-il fait remarquer en conclusion.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Premier Ministre
  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Premier Ministre
  • S.E. M. Antoni Marti Petit
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Gilbert Saboya Sunyé
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jaume Bartumeu Cassany
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Xavier Espot Miró
    Ministre des affaires étrangères