Tchad

S.E. M. Idriss Déby Itno, Président

22 septembre 2011 (66e session)

Chad
Statement Summary: 

M. IDRISS DÉBY ITNO, Président du Tchad, a assuré que son pays s’était donné pour conduite le règlement de tous les conflits, internes comme externes, par la voie pacifique et la médiation, ce qu’il a prouvé notamment en soutenant les Accords de Doha entre le Gouvernement du Soudan et son opposition armée du Darfour.  Il a souhaité une solution définitive de la crise du Darfour, appelant la communauté internationale à accompagner le Soudan sur cette voie.

Concernant les mutations en cours dans les États arabes, il s’est inquiété que des mouvements pacifiques de revendications démocratiques et de liberté tournent au drame humain et aux destructions massives, appelant les Nations Unies à s’engager sans réserve aux côtés des parties en conflit pour la recherche de solutions adéquates qui permettront d’éviter des conséquences désastreuses sur les populations.  Le Tchad est en effet bien placé pour évoquer ce sujet puisque le pays accueille plus de 100 000 réfugiés centrafricains, plus de 290 000 réfugiés soudanais et 180 000 déplacés internes.

Après le retrait définitif de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT), le Gouvernement tchadien a pris en main la protection de ces populations et des organisations humanitaires qui leur viennent en aide, par une force nationale appelée Détachement intégré de sécurité (DIS) qui accomplit parfaitement sa mission, a assuré M. Déby Itno.

À l’instar de nombreux pays du Sahel, le Tchad a aussi enregistré le retour de Libye de 100 000 Tchadiens contraints à la fuite, a-t-il souligné, appelant la communauté internationale à poursuivre son assistance pour aider le pays à contenir les effets dramatiques de ce mouvement massif de populations.  « Nous attirons l’attention de nos frères libyens sur le sort de nos ressortissants qui ont contribué au développement de ce pays en tant que travailleurs et qui sont qualifiés parfois, sans discernement, de mercenaires », a-t-il déclaré.  Au niveau local, il a annoncé la tenue, pour la première fois, d’élections locales avant la fin de l’année 2011.

Le Président tchadien a également évoqué les effets néfastes des crises internationales financière, énergétique et alimentaire sur l’économie de son pays, et ceux des changements climatiques sur son environnement.  Rappelant les énormes efforts et sacrifices consentis, il s’est dit conscient du long chemin restant à parcourir pour sortir de la pauvreté.  Les cadrages budgétaires exigés de nos finances publiques par les institutions financières internationales ne prennent pas en compte les gaps considérables entre les budgets nationaux et ceux requis pour tenir les engagements internationaux, s’est-il inquiété.

En outre, la situation pluviométrique du Sahel peut nous entraîner vers une catastrophe écologique et humanitaire, comme celle qui sévit actuellement dans la corne de l’Afrique, a-t-il aussi prévenu.  À cet égard, le Tchad met en œuvre un Programme national de sécurité alimentaire qui vise au cours des trois prochaines années une politique intensive en faveur de la promotion du monde rural, clef de voûte de l’indépendance économique et industrielle.  M. Déby Itno a aussi réitéré son appel à la communauté internationale pour qu’elle assiste les pays riverains du Lac Tchad à le sauver.  Le monde doit savoir que de sa survie dépend aussi le bassin forestier du Congo, a-t-il rappelé.

Enfin, M. Déby Itno a plaidé pour une réforme des Nations Unies, l’une des caractéristiques de l’Organisation étant, selon lui, la marginalisation des Africains.  Les États africains sont aujourd’hui des acteurs incontournables du système en matière de paix, de sécurité et de développement et force est de constater qu’ils ne trouvent pas encore la place qu’ils méritent, a-t-il déclaré, demandant une représentation africaine permanente au Conseil de sécurité, avec droit de veto.


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Mahamat Zene Cherif
    Ministre des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration régionale
  • S.E. M. Hissein Brahim Taha
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Idriss Déby Itno
    Président
  • S.E. M. Moussa Faki Mahamat
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Idriss Déby Itno
    Président
  • S.E. M. Idriss Deby Itno
    Président
  • S.E. M. Moussa Faki Mahamat
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Moussa Faki Mahamat
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Moussa Faki Mahamat
    Ministre des affaires étrangères