Slovaquie

S.E. Mme Iveta Radičová, Premier Ministre

24 septembre 2011 (66e session)

S.E. MmeIveta Radičová

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

Mme E. IVETA RADIČOVÁ, Premier Ministre de la Slovaquie, a affirmé que pour répondre à la crise actuelle, un petit pays comme le sien devrait assurer la durabilité de son système de retraites, adopter une politique fiscale « responsable envers les générations à venir et contre cyclique », et appuyer la création d’emplois.  Elle a également évoqué la lutte contre la corruption et la promotion de la transparence.  Mme Radičová a ensuite avancé que la crise financière que connaît l’Europe démontre que la zone euro n’était pas préparée pour faire face à une telle situation.  Elle a souhaité l’adoption de mesures fiscales plus strictes aux plans national et européen.  « Il faut être honnête avec nos citoyens car nous devons nous assurer que les solutions techniques apportées à la crise ne provoquent pas une flambée de nationalisme et de populisme », a notamment prévenu Mme Radičová, qui a insisté sur la nécessité de réduire le risque de compromettre le projet de l’Europe pour réaliser l’intégration politique.  Elle a par ailleurs souhaité que le mandat du Conseil économique et social soit modifié « d’urgence » afin de renforcer sa capacité à répondre aux besoins économiques et sociaux de la planète.  Mme Radičová a ensuite souligné la nécessité de faire avancer les négociations sur le projet de convention générale sur le terrorisme international.  Elle a également souligné l’importance que revêt le développement durable dans le cadre de la consolidation de la paix.  Mme Radičová a par ailleurs salué les mérites de la médiation, mettant l’accent sur l’importance d’éliminer les causes premières des conflits plutôt que de chercher à gérer « de manière hâtive » leurs conséquences.  Elle a également observé que le rôle des femmes au cours de ces processus était souvent sous-estimé.


Source

Déclaration

Sessions précédentes