République de Corée

S.E. M. Lee Myung-bak, Président

21 septembre 2011 (66e session)

Statement Summary: 

« Cette année marque le vingtième anniversaire de l’accession de la République de Corée aux Nations Unies, et on peut dire sans exagérer que notre République est venue au monde avec les Nations Unies et a continué à grandir avec l’Organisation », a déclaré, M. LEE MYUNG-BAK, Président de la République de Corée.  Malgré les liens historiques entre les Nations Unies et la République de Corée, il a fallu attendre 1991, plus de 40 ans après la guerre froide, pour que la République de Corée ne parvienne à être admise à l’ONU, a rappelé le Président.  Depuis cette date, la République de Corée n’a cessé de promouvoir et respecter les causes et les valeurs des Nations Unies.  Son pays, qui était sorti de la pauvreté et de la guerre, a accompli des progrès énormes tant au plan économique que de celui de la démocratie, a rappelé le Président, convaincu qu’il s’agit là d’une véritable « histoire de succès dans la communauté internationale ».  « Aujourd’hui, la République de Corée veut rendre la pareille à la communauté internationale et se tient prête pour tendre la main à ceux dans le besoin », a-t-il ajouté.

Le Président coréen a ensuite invité la communauté internationale à renforcer le régime de non-prolifération pour éviter la prolifération nucléaire ainsi que celle des armes chimiques et biologiques qui représentent toutes, selon lui, une des plus grandes menaces pour l’humanité.  À cet égard, il a mis l’accent sur les risques liés au terrorisme nucléaire dans le monde actuel, appelant à une coopération internationale plus soutenue pour en venir à bout.  Passant au printemps arabe, M. Lee a remarqué que ces évènements historiques montraient bien que la démocratie est une valeur universelle de l’humanité qui transcende les régions et les cultures.  Pour lui, la communauté internationale et les Nations Unies doivent faire leur possible pour protéger les peuples qui demandent la démocratie de la persécution et des abus des droits de l’homme.  Citant les exemples de la République du Soudan du Sud et de la Côte d’Ivoire, il a estimé qu’il s’agissait là de cas concrets où les efforts des Nations Unies ont réussi à faire avancer la démocratie en Afrique.  Il a insisté sur le lien étroit qui existe, selon lui, entre la croissance économique et la démocratisation qui « se renforcent mutuellement ».  Fort de ce constat, le Président a insisté sur le fait que l’écart croissant entre pays développés et en développement ne devrait pas uniquement être abordé sous l’angle de la pauvreté mais aussi en tant que potentiel facteur de déstabilisation pour la paix internationale.  Par conséquent, les pays développés devraient, a-t-il dit, aider ceux en développement à réaliser leur croissance économique et leur développement, ce qui suppose un environnement porteur tant sur le plan commercial, que financier et des ressources humaines.  Pour sa part, la République de Corée s’engage à respecter les engagements pris dans le cadre des OMD, et à doubler le montant de son aide publique au développement d’ici à 2015.  Le Président Lee a ensuite abordé la question de la menace nucléaire posée par la Corée du Nord.  Pendant les 20 dernières années, son pays n’a cessé de déployer des efforts diplomatiques, en coopération avec la communauté internationale, pour parvenir à la dénucléarisation de la péninsule coréenne, et continuera à le faire, a-t-il précisé.  « Au XXIe siècle, il faut d’abord travailler ensemble si nous voulons réaliser la paix et la prospérité.  C’est une tendance historique et la République populaire démocratique de Corée doit y venir », a-t-il ajouté. 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Moon Jae-in
    Président
  • S.E. M. Moon Jae-in
    Président
  • S.E. M. Yun Byung-se
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Park Geun-hye
    Président
  • S.E. Mme Park Geun-hye
    Président
  • S.E. M. Yun Byung-se
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. KIM Sung-Hwan
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Shin Kak-Soo
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Lee Myung-bak
    Président