République démocratique du Congo

S.E. M. Joseph Kabila Kabange, Président

22 septembre 2011 (66e session)

Democratic Republic of the Congo
Statement Summary: 

M. JOSEPH KABILA KABANGE, Président de la République démocratique du Congo (RDC), a indiqué que son pays connaissait une période charnière qui marque la confirmation d’une rupture définitive avec la spirale de violence et d’instabilité et qui, a-t-il affirmé, engage le peuple congolais dans une culture démocratique « pérenne ».  Il a assuré que la Commission électorale nationale indépendante, le peuple et le Gouvernement mettaient tout en œuvre pour l’organisation d’élections transparentes et crédibles.  Ces élections, s’est-il félicité, sont enfin la preuve d’un retour à la paix effective.  M. Kabila Kabange a ensuite estimé que la paix et la sécurité ayant été retrouvées, la présence onusienne dans son pays méritait d’être repensée.  Il a notamment appelé la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) à quitter progressivement le strict cadre des opérations de maintien de la paix pour accompagner le pays dans ses efforts de développement et de relance économique. 

Le Président a fait savoir que plusieurs défis demeuraient, évoquant notamment la poursuite de la mise en œuvre de la réforme du secteur de la sécurité, de l’armée et de la police ainsi que de la justice et des services pénitentiaires.  M. Kabila Kabange a également parlé du retour des personnes déplacées, de la poursuite du processus de démobilisation et de réinsertion des enfants soldats ainsi que de la consolidation des relations de bons voisinages.  La République démocratique du Congo est en paix avec l’ensemble de ses voisins et le temps est à la reconstruction et au développement, s’est-il félicité.  Le Chef d’État a ensuite fait savoir qu’après une décennie de décélération, son pays connaissait actuellement un taux de croissance positif.  Il a néanmoins reconnu que des mesures d’encadrement et d’encouragement des économies fragiles d’Afrique étaient plus que nécessaires.  Il a par ailleurs estimé que le moment était venu d’envisager l’adaptation de l’ONU aux réalités actuelles afin d’améliorer son efficacité et de renforcer la confiance entre les États Membres.  Il a notamment souhaité que le Conseil de sécurité intègre les aspirations légitimes des pays en développement et, en particulier de l’Afrique.


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Joseph Kabila Kabange
    Président
  • S.E. M. Joseph Kabila Kabange
    Président
  • S.E. M. Raymond Tshibanda N'tungamulongo
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Raymond Tshibanda N'tungamulongo
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Joseph KABILA KABANGE
    Président
  • S.E. M. Joseph Kabila Kabange
    Président
  • S.E. M. Joseph Kabila Kabange
    Président
  • S.E. M. JOSEPH KABILA KABANGE
    Président
  • S.E. M. Alexis Thambwe Mwamba
    Ministre des affaires étrangères