Monténégro

S.E. M. Igor Lukšić, Premier Ministre

24 septembre 2011 (66e session)

Statement Summary: 

M. IGOR LUKŠIĆ, Premier Ministre du Monténégro, a indiqué que son pays s’engageait à favoriser la compréhension mutuelle et à renforcer toutes les formes de coopération.  Il s’est dit convaincu que le Monténégro ferait preuve de suffisamment de volonté pour contribuer au processus de son intégration au sein de l’Union européenne.  Il a notamment évoqué son engagement à mettre en œuvre un processus de réformes internes établies sur la base des sept recommandations clefs formulées par la Commission européenne.  M. Lukšić a ensuite souligné la nécessité de renforcer la diplomatie préventive et les activités de médiation pour répondre aux conflits éventuels, avant de déclarer que la priorité devrait être accordée à la signature « urgente » d’un accord de paix entre Israël et la Palestine.  Il a ensuite estimé que l’expérience du Monténégro en matière d’accueil des réfugiés pouvait servir de base à des compromis politiques à long terme destinés à consolider la paix dans sa région.  Il a également estimé que le renforcement du Mécanisme d’examen périodique universel du Conseil des droits de l’homme s’imposait.  Son pays, a-t-il ajouté, appuie les travaux de la Cour pénale internationale.

 

La mise en œuvre par son gouvernement d’une politique économique pour lutter contre la crise mondiale actuelle a permis d’affaiblir l’impact de la crise économique et de mettre un terme à la chute de l’économie nationale, a-t-il assuré.  Son gouvernement, a-t-il ajouté, envisage d’adopter des mesures d’austérité pour stabiliser la situation économique du pays.  Passant ensuite à la question de la réforme de l’ONU, M. Lukšić a appelé au renforcement de l’autorité et du rôle de l’Assemblée générale, et à une meilleure représentativité au sein du Conseil de sécurité en accordant notamment un siège supplémentaire de membre non permanant au Groupe des États d’Europe orientale.  Le Premier Ministre a par ailleurs fait savoir que depuis sa ratification de la Convention sur les armes à sous-munitions, le Monténégro avait détruit toutes ses réserves d’armes de ce type.  « Le Monténégro est un État écologique », a ensuite déclaré M. Lukšić.  Il a expliqué que son gouvernement s’efforçait de faire l’équilibre entre la croissance, la création d’emplois, l’équité sociale ainsi que la protection de l’environnement et des ressources naturelles.  Il a ensuite appelé à l’adoption d’un accord international « global, coordonné et décisif » pour répondre aux effets des changements climatiques.


Source

Déclaration

Sessions précédentes