Guinée équatoriale

S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Président

21 septembre 2011 (66e session)

Equatorial Guinea
Statement Summary: 

M. TEODORO OBIANG NGUEMA MBASOGO, Président de la République de la Guinée équatoriale, a souhaité que l’ONU redevienne une organisation au sein de laquelle les points de vue et intérêts de tous les pays du monde soient représentés de façon équitable et juste.  L’Afrique, qui est le théâtre de plusieurs conflits fratricides et dont les peuples ont été exploités durant des siècles par des puissances étrangères, se trouve face à une nouvelle forme de colonialisme sous prétexte d’interventions humanitaires qui ne servent qu’à violer davantage les droits des peuples africains, a estimé le Président Obiang Nguema Mbasogo.  L’Afrique doit faire valoir sa personnalité internationale en évitant des divisions internes liées à des intérêts non avoués, a-t-il insisté.

Il a recommandé au Conseil national de transition libyen de mettre en place un gouvernement de transition et d’organiser des élections au plus vite.  Il a souhaité que le peuple du Soudan du Nord et celui du Soudan du Sud vivent en paix et en harmonie avec tous leurs voisins.  Face aux dangers de la mondialisation, il a souhaité que l’on encourage la coexistence des cultures et des civilisations.  Sur le plan économique, Le Président Obiang Nguema Mbasogo a souhaité que la dimension sociale de l’homme se retrouve dans les activités productives pour le bien de l’humanité.  Il a fustigé les barrières douanières, blocus et discriminations pratiqués actuellement dans les échanges commerciaux internationaux, qui ne font que perpétuer la pauvreté des uns et l’enrichissement des autres.  L’Afrique, qui ne représente qu’un pour cent de l’économie mondiale, a besoin d’un soutien économique et technologique qui lui permettra de mettre ses ressources considérables au service de son propre développement économique et social, a-t-il dit. 

Outre la crise économique, le continent africain fait face aux effets dévastateurs des changements climatiques, des catastrophes naturelles, des famines et des maladies transmissibles, a-t-il noté.  Il a souhaité que les pays industriels responsables du changement climatique soient tenus responsables des dommages et des préjudices découlant de ses effets.  Par ailleurs, le Président de la Guinée équatoriale a précisé que le sommet de l’Union africaine qui s’est tenu à Sipopo, en Guinée équatoriale, a adopté un programme visant à promouvoir l’emploi des jeunes et des femmes.  Grace à la paix, à la réconciliation et à la stabilité qui règnent dans notre région et pays, la Guinée équatoriale participe avec un certain optimisme à ces débats, car on prend de plus en plus conscience que l’ONU doit devenir le centre de la cohésion internationale, a conclu le Président de la Guinée équatoriale. 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Agapito Mba Mokuy
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Teodoro Nguema Obiang Mangue
    Vice-président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Pastor Micha Ondo Bile
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président