Gambie (République de)

S.E. Mme Aja Isatou Njie-Saidy, Vice-président

26 septembre 2011 (66e session)

S.E. MmeAja Isatou Njie-Saidy

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

Mme AJA ISATOU NJIE-SAIDY, Vice-Présidente de la Gambie et Ministre de la promotion de la femme, a souligné l’importance du rôle de la médiation en tant que mécanisme de résolution des conflits, à la fois aux niveaux national et international.  En Afrique, a-t-elle poursuivi, la médiation, en tant que moyen de règlement pacifique des différends, a toujours fait partie de la riche tradition culturelle et du droit coutumier en Gambie.  Il est également important que les processus de médiation soient assurés par les institutions régionales, a estimé la Vice-Présidente, en rappelant que les récents conflits ayant émergé en Guinée et en Guinée-Bissau avaient tous été réglés conjointement avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).  Cette région, tout en jouissant aujourd’hui d’une certaine stabilité, continue d’être confrontée à des défis comme le trafic de drogues, la piraterie et le trafic des armes.  En raison de la nature et l’étendue de ces menaces criminelles, cette région du continent africain a besoin de l’assistance de la communauté internationale, avant qu’il ne soit trop tard.  En Afrique de l’Ouest et au-delà, la Gambie, a assuré Mme Njie Saidy, continuera à contribuer aux efforts de médiation, ainsi qu’aux opérations de maintien de la paix de l’ONU.

Mme Njie-Saidy a également attiré l’attention des États Membres sur la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement.  « Nous avons déjà accompli des progrès en ce domaine, mais nous nous battons encore pour la réalisation de certains objectifs du développement », a-t-elle indiqué.  À cette fin, elle a invité la communauté internationale à apporter son appui aux efforts de son pays.  « Les changements climatiques continuent de constituer un véritable défi pour l’ensemble de la communauté internationale », a ensuite déclaré la Vice-Présidente, en disant espérer que la prochaine Conférence Rio+20 sera l’occasion de la mise en œuvre des engagements et non pas celle du renoncement.  Par ailleurs, la Vice-Présidente a apporté son soutien à la délégation de la Libye, qui est actuellement engagée dans un processus de réconciliation et de reconstruction.  Elle a, dans ce contexte, rappelé que son pays avait été l’un des premiers, en Afrique, à reconnaître la légitimité du Conseil national de transition libyen.  Mme Njie-Saidy a ensuite exhorté les Nations Unies à œuvrer pour la participation active de Taiwan aux activités des institutions spécialisées des Nations Unies et autres mécanismes du système de l’ONU, notamment à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).  Avant de conclure, elle a plaidé pour une réforme du Conseil de sécurité.


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Adama Barrow
    Président
  • S.E. Mme Isatou Njie Saidy
    Vice-président
  • S.E. M. Aja Isatou Njie-Saidy
    Vice-président
  • S.E. M. Alhaji Dr. Yahya A J J Jammeh Babila Mansa
    Président
  • S.E. M. Yahya Jammeh
    Président
  • S.E. Mme Isatou Njie-Saidy
    Vice-président
  • S.E. M. Mamadou Tangara
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Al Hadji Yahya Jammeh
    Président