Finlande

S.E. M. Tarja Halonen, Président

21 septembre 2011 (66e session)

Finland
Statement Summary: 

Mme TARJA HALONEN, Présidente de la Finlande, a rappelé que les principes de l’Organisation des Nations Unies –véritable « G-193 »– guidaient la communauté internationale depuis des décennies, avant de saluer l’avancée représentée par la création de l’entité « ONU-Femmes ».  Se réjouissant des progrès enregistrés depuis l’adoption des Objectifs du Millénaire pour le développement, elle a invité la communauté internationale à respecter l’interdépendance des trois dimensions du développement, qui sont sociale, économique et écologique.  La Présidente finlandaise a également indiqué que le Groupe de haut niveau sur l’écoviabilité mondiale qu’elle préside avec le Président de l’Afrique du Sud, Jacob Zuma, devrait formuler ses recommandations pour la fin de cette année.  Redéfinir les OMD en objectifs pour le développement durable autour de l’année 2015 pourrait aider la communauté internationale dans sa lutte contre la pauvreté  et pour le développement durable, a-t-elle poursuivi.

Mme Halonen a souligné le rôle crucial que devrait jouer la médiation à chaque étape d’un conflit, avant de rappeler que l’Assemblée générale a adopté en juin dernier la première résolution portant sur le thème de la médiation, ce qui renforce, à cet égard, le rôle des Nations Unies.  Elle a ajouté que son pays, fidèle soutien de l’ONU, souhaitait assumer des responsabilités supplémentaires, au sein du Conseil de sécurité, pour la période couvrant les années 2013-2014.

Commentant l’évolution rapide en cours dans le monde arabe, Mme Halonen a tenu à souligner le rôle indispensable qui incombe aux femmes dans la marche vers la démocratie, avant de féliciter le Conseil national de transition libyen pour ses efforts pour la construction d’un système politique démocratique et inclusif, qui fera, a-t-elle espéré, toute sa place aux droits des femmes.  Enfin, s’agissant de la situation au Moyen-Orient, la Présidente de la Finlande a souligné l’urgente nécessité d’une reprise des négociations qui viseraient, au sein d’un calendrier défini, à établir un État palestinien viable, démocratique et indépendant vivant en paix et en sécurité aux côtés de l’État d’Israël.


Source

Déclaration

Sessions précédentes