Côte D’Ivoire

S.E. M. Alassane Ouattara, Président

22 septembre 2011 (66e session)

Côte D’Ivoire
Statement Summary: 

M. ALASSANE OUATTARA, Président de la Côte d’Ivoire, a tout d’abord remercié tous « les pays amis qui ont cru en notre combat pour la démocratie tout au long de la longue crise électorale qu’a connue son pays ».  Il a notamment salué « l’engagement déterminé » du Secrétaire général en faveur de la paix dans le monde.

Commentant ensuite le thème de la session actuelle de l’Assemblée générale, il a estimé que la mise en œuvre d’une approche fondée sur l’usage et la promotion de la négociation pour la résolution des conflits exigeait l’implication « déterminée et solidaire » des États Membres à trouver des solutions négociées aux plans sous-régional, régional et international.

La paix tant recherchée, a poursuivi le Président, ne peut être possible sans un développement économique plus équilibré et plus juste du monde.  Il a estimé qu’une forte croissance économique devait être accompagnée d’un accès transparent et équitable à l’emploi, notamment celui des jeunes, ainsi qu’à la sécurité et à la justice.  Il est donc urgent, a-t-il souligné, d’adopter un nouveau modèle de développement bâti autour de la contrainte environnementale, qui assure à la population la satisfaction de ses besoins d’emplois, de sécurité et de justice.

Rappelant la gravité croissante des catastrophes naturelles, il a appelé les États Membres à combiner leurs efforts pour trouver des solutions novatrices et efficaces pour faire face à ces catastrophes qui, a-t-il affirmé, font peser une menace notable à la paix et à la sécurité internationale.  Face à ces drames, l’engagement politique de tous les États Membres est indispensable. 

Le Président de la Côte d’Ivoire a par ailleurs appelé à la mobilisation de ressources suffisantes pour financer la recherche et le développement dans les domaines de l’agriculture vivrière, des énergies renouvelables et du développement durable.  Pour ce faire, il a préconisé une réduction « substantielle » des fonds consacrés aux dépenses militaires.

M. Ouattara a ensuite fait savoir que depuis sa prise de fonctions, des discussions étaient en cours pour la signature d’accords avec les voisins de la Côte d’Ivoire pour permettre le retour volontaire et rapide des réfugiés ivoiriens et prémunir les frontières contre les mouvements d’hommes armés, les trafics de drogues, de pierres et de métaux précieux.  Il a indiqué que le « vivre ensemble » constituait la pierre angulaire de son programme de gouvernement, ajoutant qu’il avait érigé la réconciliation nationale au rang des priorités avec la création de la Commission Dialogue, vérité et réconciliation. 

Il a également fait savoir que le Programme présidentiel d’urgence, lancé au mois de mars et qui entend améliorer les services sociaux de base, avait déjà produit des effets bienfaiteurs sur la vie de la population, notamment celle d’Abidjan.  Le Président a également assuré que l’organisation d’élections législatives avant la fin de l’année permettrait de renforcer la démocratie et la justice sociale en Côte d’Ivoire.  « Mon ambition, a-t-il fait savoir, est de faire de la Côte d’Ivoire, à l’horizon 2020-2050, un pays émergent, une nation réconciliée avec elle-même, et un État moderne respectueux de l’indépendance de la justice. »


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Daniel Kablan Duncan
    Vice-président
  • S.E. M. Alassane Ouattara
    Président
  • S.E. M. Alassane Ouattara
    Président
  • S.E. M. Claude Stanislas Bouah-Kamon
    Représentant permanent
  • S.E. M. Alassane Ouattara
    Président
  • S.E. M. Alassane Ouattara
    Président
  • S.E. M. Daniel Kablan Duncan
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. JEAN-MARIE KACOU GERVAIS
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Laurent Gbagbo
    Président