Émirats arabes unis

S.M. Sheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan, Ministre des affaires étrangères

26 septembre 2011 (66e session)

Statement Summary: 

SHEIKH ABDULLAH BIN ZAYED AL NAHYAN, Ministre des affaires étrangères des Émirats arabes unis, a déclaré que les défis internationaux majeurs sont mieux gérés par le biais d’efforts communs et la participation de tous les États, y compris les petits États insulaires en développement.  Il a également souhaité que des réformes soient menées au sein du système des Nations Unies, notamment au Conseil de sécurité, de l’Assemblée générale et du Conseil économique et social.  Rappelant que les Émirats arabes unis ont toujours privilégiés le dialogue dans le règlement des différends, le représentant a ajouté que ce principe a toujours prévalu dans la gestion du conflit avec son voisin, la République islamique d’Iran, qui, a-t-il souligné, a occupé trois îles des Émirats arabes unis en 1971.  C’est pourquoi, il a invité les autorités iraniennes à s’ouvrir à des discussions directes et sérieuses pour gérer ce différend.  Au sujet de la question de l’indépendance palestinienne, il a souhaité que la Palestine acquière son indépendance dans le respect des frontières de 1967, et il a exhorté les Israéliens et les Palestiniens à reprendre les négociations de paix.  Évoquant les troubles sociaux que connaît actuellement Bahreïn, le représentant a souhaité que l’intégrité territoriale de Bahreïn soit respectée et a dénoncé toute intervention extérieure dans les affaires intérieures de ce pays.  Dans le cadre des mutations politiques intervenues en Libye, il s’est félicité de la reconnaissance, par les Nations Unies, du Comité national de transition libyen, et a exhorté la communauté internationale à débloquer les avoirs libyens gelés. 

Le Ministre a également évoqué la famine ayant court en Somalie et a affirmé que les Émirats arabes unis ont débloqué un montant de 50 millions de dollars pour venir en aide aux populations touchées.  Son pays a également fourni pas moins de 1,5 milliard de dollars pour les œuvres humanitaires en Afghanistan depuis 2001, a-t-il déclaré.  Soutenant que les Émirats arabes unis sont engagés pour la non-prolifération des armes de destruction massive, le Ministre s’est inquiété du développement du programme nucléaire israélien en dehors de tout contrôle de l’Agence internationale de l’énergie atomique.  Il a indiqué que son pays souhaite s’engager dans un programme nucléaire civil dans le respect des mesures de sécurité et en toute transparence.  Dans le cadre des efforts en faveur de l’autonomisation des femmes aux Émirats arabes unis, il a annoncé que les femmes représentent 70% des diplômés de l’enseignement supérieur alors qu’elles n’avaient pas le droit d’aller à l’école il y a 40 ans.  Les femmes occupent les deux tiers des postes dans la fonction publique du pays, et 22,5% des postes au Conseil national fédéral des Émirats arabes unis.  C’est dans cette optique de soutien à l’autonomisation des femmes que le Ministre a annoncé l’octroi d’une contribution additionnelle de 5 millions de dollars à ONU-Femmes.


Source

Right of Reply

The representative of the United Arab Emirates, responding to the Iranian representative’s statement, said the latter had made illegal allegations to the Assembly about Iran’s occupation of the three islands that in fact belonged to the United Arab Emirates — Greater Tunb, Lesser Tunb and Abu Musa. The United Arab Emirates had repeatedly made its position well known. He expressed his “severe disappointment” over Iran’s repeated allegations every year in the Assembly. Iran’s position was in contravention to all facts, documents and history, which proved that the three islands were an integral part of the United Arab Emirates. They were part of the United Arab Emirates’ air space and exclusive economic zone.

He said he rejected Iran’s occupation and all its military and civilian measures aimed at changing the demographic and historic nature of the islands. Iran was circumventing the question of occupation by calling for marginal issues to be addressed instead of the occupation itself. He expressed hope that the international community would urge Iran to deal with that through bilateral negotiations or accept the principle of referring the case to the International Court of Justice, which would put an end to the occupation and have the three islands returned to the United Arab Emirates.

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.M. Sheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan
    Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale
  • S.M. Sheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan
    Ministre des affaires étrangères
  • S.M. Sheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan
    Ministre des affaires étrangères
  • S.M. Sheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan
    Ministre des affaires étrangères
  • S.M. M. Abdullah Bin Zayed Al Nahyan
    Ministre des affaires étrangères
  • H.H. Sheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan
    Ministre des affaires étrangères
  • S.M. Sheikh Abdullah Bin Zayed Al-Nahyan
    Ministre des affaires étrangères
  • S.M. Sheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan
    Ministre des affaires étrangères