Turquie

S.E. M. Abdullah Gül, Président

23 septembre 2010 (65e session)

S.E. M.Abdullah Gül

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. ABDULLAH GÜL, Président de la République de Turquie, a déclaré que le terrorisme était le défi le plus grand et le plus urgent auquel devait faire face la communauté internationale.  Notre lutte contre le terrorisme est vouée à l’échec si l’on ne combat pas toutes les organisations terroristes quels que soient leurs prétendus objectifs politique, idéologique, ethnique ou religieux, a prévenu le Président.  De même, le Président turc a prévenu qu’il ne peut y avoir de régime « crédible » de non-prolifération nucléaire si l’on continue à nier « la présence de facto » d’armes nucléaires dans certains États qui sont pourtant au cœur des régions les plus sensibles. 

Les problèmes mondiaux, a-t-il encore prévenu, ne peuvent se résoudre unilatéralement, bilatéralement ou dans des petits cercles de pays amis.  Il est donc essentiel d’adopter une approche multilatérale, en particulier s’agissant de la crise économique.  M. Gül a estimé que le G-20 devait continuer de jouer un rôle central dans l’élaboration de nouvelles mesures et politiques. 

Soulignant aussi que l’environnement durable était un « bien public mondial indivisible », il a plaidé pour la création d’une « capacité internationale de réaction rapide » pour réagir aux catastrophes naturelles, aux pénuries alimentaires et aux épidémies, laquelle serait financée par un petit pourcentage des dépenses militaires.

Tout en se félicitant des efforts déployés au Moyen-Orient par le Président Obama, M. Gül a tenu à répéter que l’attaque que les Forces armées israéliennes ont menée, au mois de mai dernier, contre un convoi humanitaire, en causant de graves dégâts civils, constitue un acte inacceptable et en violation flagrante avec le droit international.  La Turquie attend des excuses officielles et un dédommagement pour les familles des victimes et les blessés, a tranché le Président. 

Il a revanche affirmé que 2010 a été une année remarquable pour les relations entre son pays et la Grèce.  S’agissant, en particulier de Chypre, il a avancé, à l’instar du Secrétaire général, qu’un règlement pourrait intervenir avant la fin de l’année.  Il s’est dit fermé à l’idée d’un processus illimité. 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Recep Tayyip Erdoğan
    Président
  • S.E. M. Recep Tayyip Erdoğan
    Président
  • S.E. M. Ahmet Davutoğlu
    Premier Ministre
  • S.E. M. Recep Ta yyip Erdoğan
    Président
  • S.E. M. Abdullah Gül
    Président
  • S.E. M. Ahmet Davutoğlu
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Recep Tayyip Erdoğan
    Premier Ministre
  • S.E. M. Recep Tayyip Erdoğan
    Premier Ministre