Swaziland

S.M. M. King Mswati III, Chef d'État

25 septembre 2010 (65e session)

Statement Summary: 

SA MAJESTÉ MSWATI III, Roi du Swaziland, a déclaré qu’il était urgent pour l’ONU de procéder à une réforme profonde qui lui permette de faire face à un monde en pleine évolution et aux nouveaux défis.  Le continent africain, a-t-il ajouté, est résolu à résoudre tous les conflits par le dialogue.  Il a fait remarquer que la coordination et la coopération entre l’Union africaine et les autres blocs régionaux commençaient à porter leurs fruits.  Alors que l’Union africaine a déclaré 2010, « Année de la paix », il faut s’assurer que tous les auteurs de coups, qui sont responsables de guerres civiles et des conflits, soient traités comme il se doit.  Le Swaziland est fier d’être un pays pacifique, a-t-il dit, en rappelant que la paix est le meilleur allié du développement.  Le Rois Mswati III s’est inquiété de la persistance de conflits à Madagascar, en Somalie, au Darfour, au Moyen-Orient et en Afghanistan, en appelant à la restauration de la paix dans toutes les zones en conflit.  Il s’est félicité des efforts de compréhension entre la République de Chine à Taiwan et la République populaire de Chine, qui ont permis d’établir entre eux plus d’échanges commerciaux et autres.  Il s’est dit heureux de constater que Taiwan ait été autorisé à participer en tant qu’observateur aux travaux de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  Il a espéré que cette évolution permettra à Taiwan de participer aussi aux travaux d’autres organismes des Nations Unies.

Tout en soulignant l’importance de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, le Roi Mswati III s’est dit par ailleurs préoccupé par les risques de prolifération nucléaire. Il a regretté que les efforts visant à assurer la mise en œuvre des résolutions de l’ONU en matière de désarmement nucléaire soient menacés en raison de la position de certaines parties.  L’ONU ne doit pas compromettre la mise en œuvre du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), a-t-il dit, en souhaitant que toutes les parties, sans exception, en respectent les dispositions.  Il a jugé essentiel l’élimination de toutes les armes de destruction massive en raison des menaces qu’elles présentent pour l’avenir.  Il a déclaré que le Swaziland attendait beaucoup de la Conférence sur les changements climatiques qui se tiendra à Cancún, au Mexique, à la fin de l’année.  Il a espéré que cette Conférence se traduira par un accord acceptable par tous.  Le Roi Mswati III s’est félicité que les pays développés aient ouvert leurs marchés à certains produits des pays en développement.  Il a espéré une conclusion rapide des négociations commerciales de Doha qui permettraient de stimuler les échanges commerciaux et le relèvement économique du monde en développement.  Il a assuré que le Royaume du Swaziland continuait de promouvoir l’égalité dans tous les domaines de son économie.  Il a salué la mise en place de la nouvelle entité de l’ONU consacrée aux femmes.  Les femmes, a-t-il affirmé, jouent un rôle clef en matière de développement économique, social et politique.  En conclusion, il a estimé important de trouver des solutions durables à tous les défis qui incluent la pauvreté, le chômage, les maladies et le réchauffement climatique.  Le principal défi, a-t-il insisté, est de faire la paix entre toutes les nations.


Source

Déclaration

Sessions précédentes