Mexique

S.E. M. Claude Heller, Représentant permanent

28 septembre 2010 (65e session)

Statement Summary: 

M. CLAUDE HELLER (Mexique) a rappelé que la responsabilité première des Nations Unies était le maintien de la paix et de la sécurité internationales et que les guerres et conflits sur tous les continents avaient mis à rude épreuve la capacité de l’Organisation à prévenir, contenir et à régler les conflits armés.  Il a observé un espoir de paix au Moyen-Orient grâce à une reprise des négociations directes entre le Gouvernement israélien et l’Autorité palestinienne.  Il a néanmoins déclaré que l’espoir d’un accord définitif était obscurci par les menaces et provocations des forces extrémistes qui cherchent à faire dérailler les négociations directes.  Les dirigeants d’Israël et de l’Autorité palestinienne ont un rendez vous avec l’histoire, a-t-il affirmé, en souhaitant qu’ils soient à la hauteur des circonstances.

L’existence d’armes de destruction massives demeure une menace pour l’humanité, a également déclaré M. Heller en remarquant toutefois que l’année 2010 avait permis des progrès significatifs en matière de désarmement et de non prolifération et que la crédibilité et la viabilité de l’ordre du jour du désarmement dépendaient de l’universalité du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires et de l’entrée en vigueur du Traité sur l’interdiction complète des essais nucléaires.  Parallèlement, la création d’une zone exempte de l’arme nucléaire au Moyen-Orient serait un pas décisif dans ce sens, a estimé le représentant, qui a encouragé au dialogue et à la négociation dans les cas de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et de la République islamique d’Iran.  Il a déclaré que la sécurité internationale était également menacée par l’existence et le trafic illégal des armes de petit calibre et légères.  Le moment est venu, a-t-il dit, d’affronter ce défi par la mise en œuvre du Programme d’action sur le trafic illégal des armes de petit calibre et des armes légères, et d’accomplir des progrès en vue de l’adoption du Traité sur le commerce des armes.

Le terrorisme et la mondialisation de la criminalité transnationale organisée, y compris du trafic de drogues, sont autant de nouvelles menaces à la paix et le Gouvernement mexicain a pleinement assumé les défis que représentent le narcotrafic et les activités de la criminalité organisée en rétablissant l’autorité de l’État dans les espaces où prévalait l’impunité, a-t-il souligné.  M. Heller a aussi déclaré que la migration constitue une réalité du monde contemporain que nul ne peut ignorer et que ses multiples dimensions obligent à en examiner les causes et les effets à partir d’une perspective internationale.  Il a annoncé, à cet égard, que son pays accueillerait en novembre prochain le quatrième Forum mondial sur la migration et le développement.  Il a aussi souligné que cette année le Mexique célébrerait son bicentenaire en tant que nation indépendante et le centenaire de sa révolution, la première des grandes révolutions sociales du XXe  siècle.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Enrique Peña Nieto
    Président
  • S.E. M. Luis Videgaray Caso
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Enrique Peña Nieto
    Président
  • S.E. M. Enrique Peña Nieto
    Président
  • S.E. M. Enrique Peña Nieto
    Président
  • S.E. M. José Antonio Meade Kuribreña
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Felipe Calderón Hinojosa
    Président
  • S.E. M. Felipe Calderón Hinojosa
    Président
  • S.E. Mme Patricia Espinosa Cantellano
    Secrétaire aux Affaires étrangères