Gambie (République de)

S.E. M. Mamadou Tangara, Ministre des affaires étrangères

27 septembre 2010 (65e session)

S.E. M.Mamadou Tangara

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. MAMADOU TANGARA, Ministre des affaires étrangères de la Gambie, de la coopération internationale et des Gambiens de l’extérieur, a déclaré qu’en l’absence d’actions pour mettre en œuvre une réforme des Nations Unies, la légitimité des actions de cette organisation était en question.  Il est temps d’arrêter de consigner l’Afrique à un statut de seconde classe, a-t-il dit, appelant à une redéfinition des rôles de l’Afrique et de l’Asie sur une base d’équité et de justice, et non pas en fonction de la puissance économique ou militaire.  Les Nations Unies ont été créées pour unifier le monde, non pour le diviser, a dit M. Tangara.  Le droit pénal international et ses institutions ont un rôle crucial à jouer dans un monde où dominent l’abus de pouvoir et la violation des droits de l’homme par le biais de guerres illégitimes et autres formes d’intervention excessive.  Le représentant gambien a demandé à ce que les sanctions imposées par le Conseil de sécurité, qui ont un effet négatif sur les vies et le bien-être de personnes innocentes, soient levées immédiatement.

L’Afrique a été un perpétuel objet d’exploitation, de marginalisation et d’humiliation, a poursuivi le Ministre, et des tentatives sont constamment faites pour tromper le peuple africain et lui faire accepter des concepts étrangers à sa culture politique.  Le concept de gouvernance mondiale doit aller au-delà des systèmes politiques pour englober les stratégies employées pour contrôler les pays fragiles.  La bonne gouvernance doit imprégner les structures financières telles que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), a déclaré M. Tangara.  Le Ministre a observé que l’Afrique de l’Ouest était la cible des trafiquants de drogues, qui tiennent certains États de la région pratiquement en otage.  Les dangers des narcotiques transcendent les frontières, et les Forces de sécurité de la Gambie sont fermement engagées dans ce combat.  M. Tangara s’est par ailleurs élevé contre l’islamophobie, et a mis en garde l’Occident contre les actions d’une petite minorité qui maltraitent le Coran et menacent même de le brûler.  Le représentant gambien a enfin plaidé en faveur de l’admission de la République de Chine (Taiwan), qui contribue immensément à la communauté internationale à travers le commerce, l’investissement, le transport aérien, la finance, la technologie et la protection de l’environnement.  Il a également appelé à la fin de l’embargo américain contre Cuba.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Adama Barrow
    Président
  • S.E. Mme Isatou Njie Saidy
    Vice-président
  • S.E. M. Aja Isatou Njie-Saidy
    Vice-président
  • S.E. M. Alhaji Dr. Yahya A J J Jammeh Babila Mansa
    Président
  • S.E. M. Yahya Jammeh
    Président
  • S.E. Mme Isatou Njie-Saidy
    Vice-président
  • S.E. Mme Aja Isatou Njie-Saidy
    Vice-président
  • S.E. M. Al Hadji Yahya Jammeh
    Président