Danemark

S.E. M. Carsten Staur, Représentant permanent

28 septembre 2010 (65e session)

Denmark
Statement Summary: 

M. CARSTEN STAUR (Danemark) a appelé à un système multilatéral efficace face aux nombreux défis auxquels le monde était confronté aujourd’hui.  Ce monde, a-t-il dit, sort tout juste de la crise économique et financière, mais demeure exposé aux conséquences du réchauffement climatique, à la pauvreté, à la démographie et aux nouvelles menaces à la sécurité.  Il a souhaité que la mise en œuvre du Traité de Lisbonne puisse être reflétée dans la future position de l’Union européenne aux Nations Unies, tout en regrettant qu’aucun accord n’ait pu être conclu à ce jour.  Le représentant a, en outre, appelé à ce que les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) deviennent une réalité pour tous, ce qui, a-t-il dit, nécessite des progrès accélérés.  Il faut se montrer innovant, a-t-il ajouté, estimant que les pays en développement devaient consacrer leur volonté politique, leurs capacités administratives et leurs ressources budgétaires à la réalisation des OMD, tandis que les pays donateurs devaient maintenir leurs engagements.  Rappelant que les pays fragiles ou affectés par des conflits étaient les plus à la traîne dans la réalisation des Objectifs, M. Staur a fortement encouragé les efforts actuels visant à renforcer le rôle des Nations Unies pour leur venir en aide.

Abordant les questions environnementales, le représentant a vanté les bienfaits de la « croissance verte », citant notamment les technologies vertes et les énergies renouvelables, et présentant celles-ci non comme un obstacle mais comme une opportunité pour le développement.  Il a exprimé son espoir de voir la Conférence de Cancún sur les changements climatiques couronnée de succès.  M. Staur a par ailleurs évoqué la question des droits de l’homme, rappelant qu’il incombait aux États de garantir ces droits, y compris le droit des femmes et les questions de parité et saluant le débat en cours entre certains États Membres autour de la responsabilité de protéger.  Il a mis en exergue les engagements du Danemark en faveur du respect de l’état de droit, citant la participation aux efforts pour lutter contre la piraterie en mer au large de la Somalie ou encore le soutien à la Cour pénale internationale (CPI).  Il a aussi salué les progrès dans la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive et a exprimé ses inquiétudes au sujet « de la nature prétendument pacifique » du programme nucléaire iranien.  Le représentant s’est aussi réjoui de la reprise des négociations entre Israéliens et Palestiniens, tout en apportant le soutien du Danemark aux efforts des États-Unis dans ce processus de paix.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Ulla Tørnæs
    Ministre de la Coopération pour le développement
  • S.E. Mme Ulla Tørnæs
    Ministre de la Coopération pour le développement
  • S.E. M. Ib Petersen
    Représentant permanent
  • S.E. M. Lars Løkke Rasmussen
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Helle Thorning-Schmidt
    Premier Ministre
  • S.E. M. Ib Petersen
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Président de la délégation