Belgique

S.E. M. Steven Vanackere, Vice-Premier Ministre

23 septembre 2010 (65e session)

Belgium
Statement Summary: 

M. STEVEN VANACKERE, Ministre des affaires étrangères de la Belgique, a demandé ce que valait la gouvernance mondiale si elle ne dépassait pas le stade du discours.  Selon lui, l’obligation d’agir est une responsabilité mondiale et partagée.  Il a également insisté sur le fait qu’il ne pouvait y avoir de développement sans sécurité, et inversement, et que les deux dépendent du respect des droits de l’homme et de l’état de droit.  Pour le Ministre, les affaires internationales doivent être régies par le droit international.  La Belgique, a-t-il dit, plaide en faveur de la reconnaissance universelle de la compétence de la Cour internationale de Justice et de la Cour pénale internationale (CPI).  Si tous les pays souscrivaient à ce point de vue, le monde se rapprocherait d’un système international efficace et responsable, a déclaré le Ministre qui a également appelé au renforcement des instruments internationaux et régionaux en matière de droits de l’homme. 

Sur les questions relatives à la sécurité, le Ministre s’est félicité des résultats obtenus cette année par la Conférence des Parties chargée d’examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, saisissant l’occasion de dénoncer l’Iran et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) pour ne pas accepter de se soumettre au régime d’inspection de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), ce qui, a-t-il dit, compromet la sécurité internationale.  Le Ministre a également souligné que les Objectifs du Millénaire pour le développement et les négociations sur les changements climatiques constituaient une priorité du XXIe siècle pour son gouvernement.  S’agissant de la situation en République démocratique du Congo, le Ministre a expliqué que son pays se félicitait du mandat de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation dans ce pays (MONUSCO) qui intègre le volet consolidation de la paix.  Il a souligné que la lutte contre l’impunité passerait avant tout par un renforcement de l’état de droit, et qu’il s’agissait là d’une responsabilité première des autorités congolaises.
 


Source

Right of Reply

Also exercising his right of reply, Belgium’s representative reminded Iran that Belgium, as member of the European Union, fully adhered to the position repeatedly expressed by the Union with regard to the Iranian nuclear issue.

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Charles Michel
    Premier Ministre
  • S.E. M. Charles Michel
    Premier Ministre
  • S.E. M. Charles Michel
    Premier Ministre
  • S.E. M. Charles Michel
    Premier Ministre
  • S.E. M. Elio Di Rupo
    Premier Ministre
  • S.E. M. Elio Di Rupo
    Premier Ministre
  • S.E. M. Elio Di Rupo
    Premier Ministre
  • S.E. M. Steven Vanackere
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yves Leterme
    Ministre des affaires étrangères