Palaos

S.E. M. Johnson Toribiong, Président

25 septembre 2009 (64e session)

S.E. M.Johnson Toribiong

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. JOHNSON TORIBIONG, Président des Palaos, s’est félicité des engagements pris par la communauté internationale, le Japon notamment, pour répondre aux défis que posent les changements climatiques.  « Nous devons déployer tous nos efforts pour arrêter ce lent tsunami qui menace de tous nous engloutir », a-t-il dit.  Il importe, selon lui, d’examiner tous les aspects des changements climatiques, notamment leur impact sur la sécurité, a-t-il affirmé, se félicitant de la perspective de voir le Conseil de sécurité se pencher sur la résolution 63/281 qui porte sur les implications sécuritaires des changements climatiques.

Les Palaosiens ont toujours vécu en symbiose avec la mer, mais son niveau augmente « avec rage » pour nous détruire, a-t-il enchaîné.  Il a demandé qu’un moratoire soit imposé aux pratiques de pêches destructives comme le chalutage, la récolte non durable d’ailerons de requins et la surexploitation des stocks de thon.  Il a par ailleurs dénoncé la pratique « odieuse » qu’est, selon lui, le chalutage, laquelle détruit les récifs de coraux.  Il a plaidé pour une « solution internationale » à ce problème.  La résolution adoptée en 2007 au sujet de la pêche durable engageait les États Membres à y mettre un terme d’ici à 2009.  Il a renouvelé son appel pour que cette pratique fasse l’objet d’un moratoire international, a-t-il ajouté.

S’agissant de l’exploitation des ailerons de requins, le Président Toribiong a précisé que cette pratique était interdite dans les Palaos et a engagé la communauté internationale à agir pour sauver ce poisson de l’extinction.  Il a également annoncé, sous les applaudissements, que les Palaosiens allaient devenir le premier sanctuaire de requins au monde.  « Nous ne pouvons plus rester les bras croisés, a-t-il dit, alors que des navires étrangers viennent illégalement dans nos eaux pour s’emparer de notre ressource la plus importante, nos stocks de thon, et ce sans égard pour l’environnement », a ensuite lancé le Président des Palaos.  Il a indiqué qu’il œuvrerait pour la création d’une organisation de pays exportateurs de thon, sur le modèle de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

S’agissant de la crise économique, le Président Toribiong a affirmé que son pays avait besoin de capitaux et d’expertise afin de promouvoir son secteur privé.  Il a également plaidé en faveur de la création de partenariats afin d’établir une économie viable aux Palaos.  « Mettons fin une fois pour toute à la fiction selon laquelle nous avons besoin de dons », a-t-il dit.  « Ce dont nous avons besoin, ce sont des partenaires afin de faire avancer notre économie et de mettre un terme à la migration de notre population. »
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Tommy Esang Remengesau Jr.
    Président
  • S.E. M. Caleb Otto
    Représentant permanent
  • S.E. M. Caleb Otto
    Représentant permanent
  • S.E. M. Tommy Esang REMENGESAU
    Président
  • S.E. M. Tommy Esang Remengesau Jr.
    Président
  • S.E. M. Stuart Beck
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Johnson Toribiong
    Président
  • S.E. M. Johnson Toribiong
    Président