Libéria

S.E. M. Joseph Boakai, Vice-président

25 septembre 2009 (64e session)

S.E. M.Joseph Boakai

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. JOSEPH BOAKAI, Vice-Président du Libéria, a indiqué que le premier Gouvernement démocratiquement élu dans son pays ayant à sa tête une femme, Ellen Sirleaf-Johnson, a pris un certain nombre d’initiatives depuis janvier 2006 en vue d’améliorer le dialogue et la réconciliation.  En dépit du fait que deux membres de la Commission Vérité et réconciliation n’y ont pas totalement souscrit, le rapport de la Commission a fait l’objet de débats nourris à l’échelle nationale depuis sa parution au mois de juin dernier.  La Présidente s’est engagée à œuvrer de concert avec toutes les parties prenantes en vue de l’application de ses recommandations. 

D’autre part, les membres de la Commission indépendante sur les droits de l’homme, qui devront veiller à la mise en œuvre des dispositions du rapport de la Commission Vérité et réconciliation, ont été nommés mais leur nomination doit encore être approuvée par le Sénat.  Il s’est félicité de l’achèvement en juillet dernier, du Programme de désarmement, démobilisation, relèvement et réintégration, même si le taux élevé de chômage chez les jeunes demeurent un défi majeur. 

Il a salué les progrès dans la reconstitution des forces armées du pays, en ajoutant cependant que la police continue de rencontrer des difficultés.  Il s’est félicité de l’aide des Nations Unies et des partenaires de son pays, comme l’Inde. Après avoir passé en revue les efforts faits par son pays pour garantir la parité entre les sexes, le Vice-Président s’est prononcé pour la nomination par le Secrétaire général d’un envoyé spécial pour les femmes, la paix et la sécurité, pour améliorer la mise en œuvre de la résolution 1325 (2000) du Conseil de sécurité.

Passant également en revue les progrès économiques, y compris dans la lutte contre la corruption, le Vice-Président a rappelé que les pays du fleuve Mano continuent d’accueillir un nombre important de réfugiés.  C’est la raison pour laquelle, a-t-il dit, le Libéria réclame un allègement des conditionnalités liées à l’aide au développement.  Le Vice-Président a salué la prorogation du mandat de la Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL) qu’elle prie d’assurer un environnement favorable aux élections générales et présidentielles de 2011. 

Compte tenu de la porosité des frontières régionales, le Vice-Président a prié instamment les Nations Unies et la communauté internationale de rester engagée auprès de la Guinée et de l’exhorter au respect du premier accord afin d’assurer une transition sans heurt vers l’état de droit.  Il a aussi attiré l’attention sur une autre menace sous-régionale, celle du trafic de drogues, de la traite des êtres humains et des autres formes de criminalité transnationale organisée.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Ellen Johnson-Sirleaf
    Président
  • S.E. Mme Ellen Johnson-Sirleaf
    Président
  • S.E. Mme Ellen Johnson-Sirleaf
    Président
  • S.E. M. Augustine Kpehe Ngafuan
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Ellen Johnson-Sirleaf
    Président
  • S.E. Mme Ellen Johnson-Sirleaf
    Président
  • S.E. M. Joseph N. Boakai
    Vice-président
  • S.E. Mme Ellen Johnson-Sirleaf
    Président