Jordanie

S.E. M. Nasser Judeh, Ministre des affaires étrangères

26 septembre 2009 (64e session)

Statement Summary: 

M. NASSER JUDEH, Ministre des affaires étrangères de la Jordanie, a estimé que le multilatéralisme représentait le meilleur moyen de venir à bout des défis complexes lesquels exigent, selon lui, une action internationale concertée.  Il a également affirmé que le processus de réforme de l’ONU devrait pouvoir lui permettra de répondre le mieux possible aux défis qu’elle doit affronter.  Il a notamment évoqué le problème du terrorisme, de la pauvreté et des armes de destruction massive.

S’attardant ensuite sur la question de la colonisation, le Ministre a dénoncé la poursuite de l’occupation par Israël des territoires palestiniens, syriens et libanais.  Il a affirmé son attachement à l’Initiative de paix arabe et aux résolutions pertinentes de l’Assemblée générale.  Il est indispensable, a-t-il insisté, d’apporter une réponse de « bonne foi » aux efforts déployés par l’Administration du Président américain.  Le Ministre s’est félicité du discours que ce dernier a prononcé à l’ouverture du débat général, en particulier lorsqu’il a condamné les colonies de peuplement israéliennes.  La communauté internationale doit assumer ses responsabilités pour que des négociations commencent immédiatement, a-t-il ajouté.

Ce climat constructif est mis à mal par les agissements d’Israël, a-t-il poursuivi.  Il a notamment mentionné la destruction d’habitations et la présence israélienne à Jérusalem-Est, ainsi que la poursuite des colonies de peuplement.  Nous demandons à Israël de revenir sur le chemin de la paix et de créer un climat apte à mener à bien des négociations de paix « fructueuses » assorti d’un calendrier clair.  Le Ministre a ensuite qualifié d’« inacceptable » la poursuite du siège « inhumain » de la bande de Gaza et a demandé sa levée.

Le Moyen-Orient doit devenir une zone exempte d’armes nucléaires et de destruction massive, a enchaîné M. Judeh.  Nous affirmons cependant note droit à faire un usage pacifique de l’énergie nucléaire, a-t-il signalé, avant de préciser que la Jordanie était en conformité avec les préceptes de l’AIEA.  Le Ministre jordanien a ensuite fait part de l’appui que la Jordanie accorde à l’Iraq, notamment en ce qui concerne le rétablissement de sa légitimité.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes